Révélations: Jérome Rothen se lâche sur Zidane
Actualisé

RévélationsJérome Rothen se lâche sur Zidane

L'actuel joueur du PSG sortira un livre la semaine prochaine. Il y raconte notamment une altercation avec Zidane en 2004. Ce dernier l'aurait violenté verbalement.

Jérome Rothen, connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, s'apprête à faire quelques révélations dans son autobiographie, Vous n'allez pas me croire, qui paraîtra le 8 octobre.

Ancien joueur de Monaco, Rothen revient sur les grands moments de sa carrière, ses hauts comme ses bas, mais surtout sur une altercation avec Zinedine Zidane, lors du quart de finale de la Ligue des Champions en 2004, lorsque Zizou évoluait avec le Real Madrid. Selon certaines rumeurs, le clan de l'ancien meneur de jeu des Bleus aurait tenté de faire pression pour que le passage soit retiré, rapporte le site 7sur7.be.

«Sur l'une des dernières actions de la rencontre, me voici en un contre un face à Zinédine Zidane. Le ballon lui colle aux pieds, et j'avoue ne pas savoir comment éviter de me retrouver le cul par terre pendant qu'il filera vers notre but. [...] Ma technique défensive s'avère payante. Je parviens à lui subtiliser le ballon. J'amorce une contre-attaque quand, soudain, j'entends le bruit des crampons de mon adversaire qui est en train de revenir vers moi. Son tacle par-derrière me fauche la cheville et je me retrouve au sol.»

«Je n'ai pas vraiment mal, mais, vu qu'il ne reste que quelques minutes à jouer, je m'écroule comme un mauvais acteur de cinéma et j'en rajoute sur ma douleur. C'est de bonne guerre ; n'importe qui agirait de la même façon dans cette circonstance. Zinédine s'arrête à côté de moi, se penche et me lance: «Relève-toi, fils de p...» [...] Sur le coup, je me dis que ces mots lui sont sortis de la bouche par réflexe. Qu'il s'excusera, c'est sûr, à la fin du match, de les avoir prononcés. Mais non ! Il ne s'excuse pas ! Je ne comprends pas. Pourquoi tant de haine ? Je ne m'attendais vraiment pas à ça de la part du joueur que j'admire le plus au monde.»

Ton opinion