Actualisé 04.07.2006 à 11:39

Jérusalem ne veut pas de la gay pride

Des députés israéliens, juifs et arabes ont décidé d'unir leurs forces dans l'espoir d'annuler la gay pride mondiale organisée à Jérusalem.

Le rassemblement doit avoir lieu du 6 au 12 août prochains.

«Les habitants de Jérusalem sont attirés par le caractère unique de cette ville, il n'y a aucune raison de porter atteinte à cette singularité par simple désir exhibitionniste», affirme Yitshak Lévy, rabbin et député (Parti d'Union National) dont les propos sont rapportés mardi par le quotidien «Yédiot Aharonot».

Lévy et Ibrahim Sarsour (Liste Arabe Unie) ont consacré ces derniers jours à faire circuler une pétition auprès des parlementaires israéliens afin d'obtenir l'annulation pure et simple de cette gay pride en Ville sainte.

A la demande des deux députés, un sondage, réalisé auprès de la population yérosolomite, a révélé que seuls 12 % des habitants de Jérusalem soutenaient la tenue de cet événement contre 69 % d'opposants. La dernière gay pride mondiale, qui a eu lieu à Rome en 2000, a attiré environ 500 000 participants.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!