Genève: «J’espère que ce n’est pas notre voiture»
Publié

Genève«J’espère que ce n’est pas notre voiture»

Un véhicule a pris feu sur le parking de la Coop, à l’avenue d’Aïre, provoquant un important incendie et plusieurs explosions qui ont agité le quartier, vendredi soir. Selon les premiers éléments, l’automobile se serait embrasée seule.

par
Leila Hussein

Les airbags du véhicule ont explosé provoquant plusieurs déflagrations.

SIS/lecteur reporter

«J’étais dans mon salon, lorsque j’ai entendu une explosion. Je suis allé regarder par la fenêtre et j’ai vu une voiture en feu», raconte un habitant du quartier des Charmilles. Sous ses yeux, sur le parking de la Coop, à l’avenue d’Aïre, neuf pompiers professionnels et deux camions étaient mobilisés, vendredi soir, pour éteindre un véhicule en flamme. «Nous avons été appelés à 19h. L’équipe a utilisé une lance pour maîtriser l’incendie, indique Nicolas Millot, officier de communication du Service d’incendie et de secours de Genève (SIS). L’intervention s’est terminée peu après 20h30.» Selon les premières informations de la police, voyant que sa voiture fumait, le conducteur du véhicule aurait alerté les secours. L’enquête devra déterminer les causes de l’incendie qui n’a fait aucun blessé.

Intervention impressionnante

«En janvier, mon scooter a pris feu. Alors la première chose que je me suis dit, c’est: «J’espère que ce n’est pas notre voiture»», confie un témoin du sinistre, qui a été impressionné par le travail des sapeurs-pompiers. «Après une nouvelle déflagration, le véhicule a commencé à reculer. Il se dirigeait droit sur deux autos juste derrière. Les pompiers ont dû l’immobiliser. Ils ont pris des risques pour éviter que le feu ne se propage, s’émeut ce père de famille. Ils étaient presque au contact de la voiture, alors qu’il y avait déjà eu deux, trois explosions. C’était impressionnant.»

Des airbags explosifs

La dangerosité d’un incendie de véhicule réside dans les airbags. «Ils contiennent des capsules de poudre qui permettent de les projeter en cas d’accident. Lorsqu’une voiture prend feu, la poudre s’enflamme, ce qui provoque des explosions», explique le lieutenant du SIS. Ces déflagrations imprévisibles doivent être prises en compte par les pompiers, raison pour laquelle ces derniers sont continuellement formés pour faire face à ces cas de figure. «Les voitures ont de plus en plus de nouveaux équipements. Certaines possèdent jusqu’à dix airbags. Nous devons donc nous tenir à jour des nouvelles technologies, pour être prêts quoi qu’il arrive», révèle Nicolas Millot.

1 / 4
Explosion d’un airbag du véhicule

Explosion d’un airbag du véhicule

SIS
Une voiture est hautement fumigène lorsqu’elle est en flemme.

Une voiture est hautement fumigène lorsqu’elle est en flemme.

SIS
Un grand nombre de personnes s’est rassemblé autour de l’incendie vendredi vers 19h.

Un grand nombre de personnes s’est rassemblé autour de l’incendie vendredi vers 19h.

Lecteur reporter

Une fumée dense et toxique

Le sinistre a agité le quartier des Charmilles. Attirés par la «masse gigantesque de fumée» et les déflagrations, un grand nombre de personnes s’est rassemblé autour de l’incendie. «On ne sait jamais quand ça va exploser. C’est donc important que les gens ne s’approchent pas d’une voiture en feu», rappelle l’officier de communication. Autre danger: l’importante fumée qui se dégage du feu. «Une automobile est hautement fumigène lorsqu’elle est en flamme. Il en émane une fumée très dense et très toxique. Lors qu’une voiture brûle dans un espace fermé, cela rend l’intervention des pompiers plus périlleuse», conclut le lieutenant Millot.

Un vendredi mouvementé

La journée du vendredi a été marquée par deux autres incidents. Dans la matinée, un véhicule est parti en fumée devant l’horloge fleurie, à la promenade du Lac. Le soir même, à deux pas de l’avenue d’Aïre, un autre événement a animé le quartier. Un jeune cerf, qui s’était introduit dans le cimetière de Châtelaine, a été abattu, après que les gardes-faune aient vainement tenté de l’endormir pour le relâcher en forêt.

Ton opinion