Le Locle (NE): Jeune homme agressé à la machette devant son centre professionnel

Publié

Le Locle (NE)Jeune homme agressé à la machette devant son centre professionnel

Cinq individus ont attaqué à l’arme blanche un apprenti carrossier-peintre, mardi au Locle. L’agression s’est déroulée à l’Ecole Technique sur fond d’une rivalité entre gangs.

par
Marc Fragnière
Vincent Donzé
Image d’illustration – Un homme avec une machette à la main.

Image d’illustration – Un homme avec une machette à la main.

Getty Images/iStockphoto

La guerre que se livrent les bandes chaux-de-fonnière CDF47 et biennoise 2CZ a connu un nouvel épisode sanglant mardi, au Centre intercommunal de formation des Montagnes neuchâteloises (CIFOM). Un jeune Bernois a été agressé à la machette par cinq personnes. Il a été touché à un pouce et au visage, selon son maître d’apprentissage qui a eu une conversation en visioconférence avec le malheureux, juste après les faits.

L’altercation a commencé à l’extérieur du campus vers 11h40 et s’est poursuivie à l’intérieur. La victime a réussi à se réfugier dans une salle de classe en compagnie d’une professeure, qui a d’abord appelé un taxi puis une ambulance à la rescousse. Un soutien psychologique aurait été mis à disposition des témoins de la scène.

Victime collatérale?

Le jeune agressé est un Angolais d’une vingtaine d’années qui travaille dans une carrosserie du Jura bernois. «Il se savait menacé et n’était pas tranquille à l’idée de devoir suivre des cours dans les Montagnes neuchâteloises. Il m’assurait ne rien avoir à faire avec ces histoires de gangs, mais selon lui, le simple fait qu’il ait été identifié comme Biennois et qu’il côtoie des camarades de cours seelandais le mettait en danger», a commenté son patron, lequel dépeint son apprenti comme quelqu’un de très respectueux et de très appliqué. 

Un porte-parole de la police neuchâteloise a confirmé l’agression. Il s’est toutefois voulu rassurant quant à l’état de la victime, qualifiant ses blessures de légères. La police neuchâteloise s’est rapidement rendue sur place et a déployé d’importants moyens dans le haut du canton. En fin d’après-midi, plusieurs personnes ont été appréhendées dans le cadre de cette affaire, selon un communiqué de la police neuchâteloise diffusé en début de soirée. 

La guerre des gangs a déjà fait deux morts

En novembre 2020, un ado chaux-de-fonnier avait été mortellement percuté par un train à Sugiez (FR) alors que les CDF47 et les 2CZ s’étaient donné rendez-vous à Morat (FR) pour en découdre. En septembre 2021, un Neuchâtelois de 20 ans avait été tué  à Lausanne, au Flon, lors d’une attaque perpétrée par des Seelandais. Le 2CZ avait fait reparler de lui en juin dernier. Plusieurs de ses membres avaient séquestré un mineur biennois qui avait pris ses distances avec eux. Ils l’avaient enfermé dans une cave où ils l’avaient menacé avec un pistolet d’alarme et un couteau. 

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l'essentiel des infos de la journée.

Ton opinion