11.07.2020 à 07:56

Bulgarie

Jeune Suisse retenu 40 heures dans une cellule d’aéroport

Un vacancier helvétique de 18 ans a vécu une grosse mésaventure à Sofia parce que son passeport était échu depuis deux semaines.

de
ofu

Le soleil, la plage, de bons petits plats…Pascal T. ne rêvait que de ça en entamant son voyage vers la Grèce, fin juin, accompagné de six amis. Or une inattention de sa part est venue lui gâcher ses vacances. Le jour du départ, le Suisse de 18 ans s’est rendu compte que son passeport était échu depuis deux semaines, rapportent «Doppelpunkt» et «Sonntag».

Le jeune homme qui vient de passer sa matu explique à «20 Minuten»: «Au guichet de la compagnie aérienne bulgare, on m’a dit que ça ne posait aucun problème et que je pouvais embarquer sans souci.» Une information qui ne s’est pas révélée exacte lors de son escale à Sofia, capitale de la Bulgarie. Les douaniers l’ont empêché de continuer son voyage vers la Grèce.

«Cellule très sale»

Pascal a été séparé de ses potes. «Ils ont menacé de ne pas non plus les laisser partir pour la Grèce s’ils se mêlaient de l’affaire.» Du coup, ses amis ont embarqué à bord de leur avion à destination d’Athènes. Pascal, lui, est resté pendant quatre heures dans le bureau des douaniers avant d’être transféré dans une cellule située dans un bâtiment annexe de l’aéroport. «La cellule était très sale», se souvient l’Alémanique, qui a dû attendre jusqu’au soir avant de pouvoir s’acheter quelque chose à boire et à manger dans la zone de transit.

Pendant ce temps-là, son père – informé de la situation par les amis du jeune homme – a contacté le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il a fallu quarante heures au total avant que Pascal puisse prendre un vol pour rentrer en Suisse.

Contacté, le DFAE a confirme avoir connaissance du dossier. Selon un porte-parole, il arrive régulièrement qu’un ressortissant helvétique ne puisse pas entrer dans un pays ou continuer son trajet en raison d’un passeport échu. Dans certains cas, la personne concernée peut être retenue par les autorités compétentes jusqu’à ce qu’elle embarque à bord d’un vol à destination de son pays d’origine.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!