Afrique du Sud: Jeune surfer tué par un grand requin blanc
Actualisé

Afrique du SudJeune surfer tué par un grand requin blanc

Un surfer a été attaqué et tué jeudi par un requin dans une baie qualifiée de sûre. En début de semaine, une équipe de tournage avait appâté ces bêtes pour tourner de belles images.

par
Olivia Fuchs

David Lillienfeld, un jeune surfer de 20 ans, a été tué par un grand requin blanc jeudi après-midi dans la Kogel Bay en Afrique du Sud. Plusieurs tentatives d'éloigner l'animal avec sa planche sont restées vaines. «Il lui a arraché la jambe en une fois», a raconté son ami Mat Marais au journal sud-africain «Cape Argus».

Le frère de David, qui a aussi été témoin de la scène, a réussi de justesse à le transporter jusqu'à la plage. Mais son frangin avait déjà perdu trop de sang. Il est mort avant l'arrivée des ambulanciers, écrit vendredi «20 Minuten».

Six requins blancs

Le décès du jeune surfer étonne de nombreuses personnes, car la baie était considérée comme très sûre. «Cela fait vingt ans que personne n'a été attaqué par un requin ici», raconte Mat Marais. Pourtant, plusieurs témoins affirment avoir vu jusqu'à six grands requins blancs. Les habitants du Cap pensent que l'attaque a été involontairement provoquée par une équipe de tournage financée par le National Geographic. Chris Fischer, un documentariste américain, est en effet en train de capturer des images pour le film «Shark Men» (les hommes-requins). Son équipe avait attiré, dimanche et lundi, des grands requins blancs dans cette baie à l'aide d'appâts. Ce qui leur a permis d'étudier et de filmer le comportement des ces animaux.

Autorisation retirée

Fischer avait même reçu une licence spéciale à cet effet. L'autorisation lui a immédiatement été retirée après l'attaque de jeudi. «C'est une tragédie, je suis choqué. Ce genre de licences ne sera dorénavant plus accordé», déplore le directeur du département pour la biodiversité.

Un photographe spécialisé dans les requins blancs avait demandé au gouvernement sud-africain d'augmenter le niveau de risque au maximum durant le tournage. Mais le gouvernement n'avait pas donné suite à sa requête.

Ton opinion