Actualisé 26.11.2015 à 07:42

Genève

Jeune UDC viré pour avoir posé kalach en mains

Une image postée sur Facebook pendant la campagne pour les élections fédérales crée des remous au sein de la section genevoise du parti agrarien. Des sanctions ont été prises.

Sur le cliché incriminé, qui n'est plus visible sur Facebook, J.N. brandit une arme de ce type.

Sur le cliché incriminé, qui n'est plus visible sur Facebook, J.N. brandit une arme de ce type.

Il est déjà exclu des Jeunes UDC genevois ainsi que du comité central local du parti. Lundi prochain, les ténors agrariens décideront s'il peut encore conserver son poste de secrétaire de la section Ville de Genève. Dire que J.N. crée des remous au sein de l'UDC genevoise est un euphémisme, rapporte jeudi «Le Matin».

Ce qu'on lui reproche? Avoir posté sur Facebook une photo de lui, torse nu, tenant une kalachnikov. Et ce pendant la dernière campagne pour élections fédérales. «Cette publication était une idée détestable», tonne le président des Jeunes UDC Genève, Loïc Parel. Et de regretter les dégâts d'image pour le parti.

«Franchement, en quoi ça leur nuit?» s'interroge le principal intéressé dans les colonnes du quotidien. Il motive son geste par son attachement au fait que les armes restent en vente libre. Selon «Le Matin», il ne cacherait pas non plus ses sentiments antisionistes. «Il n'a jamais posé de problème dans le cadre de sa fonction» de secrétaire de la section Ville de Genève, souffle Eric Bertinat, vice-président de l'UDC cantonale.

En 2011, le président d'alors des Jeunes UDC genevois avait réalisé une photo similaire, sans faire autant de remous en interne. «Notre stratégie de communication a changé», martèle Loïc Parel.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!