Corée du sud: Jeux asiatiques entachés par une affaire de sexe
Actualisé

Corée du sudJeux asiatiques entachés par une affaire de sexe

Un footballeur palestinien soupçonné de harcèlement sexuel à l'encontre d'une employée lors des Jeux asiatiques d'Incheon s'est vu interdire de quitter la Corée du Sud, a-t-on appris de source policière.

Le sportif âgé de 20 ans, dont le nom n'a pas été révélé, est accusé d'avoir molesté une jeune femme de 25 ans en lui saisissant la poitrine et les fesses dans une buanderie du village des athlètes.

«Il a reçu l'interdiction de quitter le pays. Nous l'avons auditionné et nous allons rapidement transmettre le dossier au parquet», a déclaré à l'AFP Kim Hyun-Ja, responsable du commissariat de Namdong, à Incheon. Il appartiendra au parquet de décider d'éventuelles poursuites judiciaires, a ajouté le policier.

Il s'agit du second cas de harcèlement sexuel impliquant des étrangers depuis l'ouverture des Jeux asiatiques dans la ville portuaire d'Incheon vendredi.

Mardi, la police d'Ansan, au sud de Séoul, a ouvert une enquête à l'encontre d'un Iranien de 38 ans chargé des équipements de l'équipe de football de son pays.

L'homme est accusé de harcèlement sexuel à l'encontre d'une volontaire de 21 ans dans un stade de foot à Ansan. Aucun des deux hommes n'a été placé en détention provisoire. (afp)

Ton opinion