Suisse: Jihadiste condamné pour propagande en ligne
Actualisé

SuisseJihadiste condamné pour propagande en ligne

Un Irakien résidant en Suisse orientale passera six mois en prison. C'est la troisième peine ferme de ce type prononcée en Suisse.

par
dmz

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a condamné en octobre, via une ordonnance pénale, un Irakien de 50 ans, domicilié en Suisse orientale, pour incitation à la violence et soutien à une organisation criminelle, rapporte jeudi la «NZZ». L'homme devra passer six mois derrière les barreaux.

L'homme a pris part entre 2009 et 2011 a plusieurs discussion sur des forums et des sites internet au service de la propagande jihadiste. Il y a, entre autre, appelé à des violences contre les pays occidentaux et le communauté chiite.

Le prévenu a également participé à la diffusion de vidéos montrant des exécutions et des décapitations, des instructions pour la fabrication d'engins explosifs et des conseils concernant la planification d'attentats et la création de cellules terroristes. L'Irakien a enfin été temporairement administrateur d'un forum soutenant le groupe Etat islamique, les talibans pakistanais et les shebab somaliens. «Par ses actes, le prévenu a augmenté le danger potentiel de ces organisations criminelles», écrit le MPC dans son ordonnance.

Troisième condamnation

Le MPC mène actuellement une vingtaine de procédures pour islamisme radical. Pour le moment, deux autres condamnations ont été prononcées. La première concerne un Romand rentré de la guerre sainte en 2014. Il a été condamné à 600 heures de travaux d'intérêt général en décembre dernier.

La seconde a été prononcée en mai 2014 contre deux frères irakiens installés dans le canton de Bâle. Ils ont été condamnés à deux et trois ans de prison pour propagande terroriste sur internet par le Tribunal pénal fédéral (TPF). Un recours est en cours d'examen par le Tribunal fédéral.

Deux enquêtes sont sur le point d'être bouclées: celle du candidat au jihad de 25 ans, originaire de Winterthour et arrêté à Kloten avant son départ en avril dernier et celle des quatre Irakiens accusés d'avoir fomenté des attentats depuis le canton de Schaffhouse. Dans ce dernier cas, l'acte d'accusation a été transmis au TPF.

Ton opinion