Actualisé 06.08.2008 à 11:59

JO 2008. Rolf Kalich pour une dernière touche

Pour sa dernière compétition après 17 ans à la tête des escrimeurs helvétiques, Rolf Kalich brûle d'apporter à la Suisse une quatrième médaille olympique à l'épée.

L'entraîneur allemand dispose en Michael Kauter et Sophie Lamon de deux épéistes de pointe, à même de surprendre à Pékin.

Kauter, en lice dimanche, n'a jamais été aussi fort (6e mondial), et Lamon (no 26), engagée mercredi prochain, dispute sa meilleure saison depuis trois ans, a relevé Rolf Kalich devant la presse.

En 17 ans de carrière en Suisse, Kalich (59 ans) a amené ses épéistes à deux reprises sur le podium olympique de Sydney en 2000 (argent de Gianna Hablützel-Bürki en individuel et argent des dames par équipes, avec Lamon notamment), et une fois à Athènes en 2004 avec l'or de Marcel Fischer. L'entraîneur allemand rêve d'ajouter une 4e médaille à ce palmarès avant de prendre sa retraite après les JO.

A Pékin, le destin olympique de Michael Kauter pourrait se jouer dès le 1er tour. Il y affrontera soit le Français Fabrice Jeannet, ancien no 1 mondial actuellement 40e, soit l'Ukrainien Bogdan Nikishin (38e). Un succès lui dégagerait le tableau, la défaite étant sans appel.

Le tableau est très ouvert chez les dames aussi. Rolf Kalich attend de Sophie Lamon qu'elle «montre en compétition ce qu'elle réussit à l'entraînement». Parfois hésitante dans les duels à enjeu, la Valaisanne «doit apprendre à se dépasser», conseille l'entraîneur.

Les signaux sont favorables. Au tournoi qualificatif olympique de Prague fin avril, «Sophie n'était qu'à 70% de son potentiel et elle a pris la 3e place», souligne Kalich. Elle devrait être mûre désormais.

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!