Actualisé 08.05.2008 à 12:11

JO: pas d'accès libre à internet

La Chine ne garantira pas qu'elle n'opèrera pas de censure sur le réseau internet lors des Jeux olympiques de Pékin.

Elle ne promet pas non plus d'éradiquer le piratage des produits dérivés des JO, ont déclaré jeudi des responsables chinois.

«Nous garantirons autant que faire ce peut» que les sites ne soient pas bloqués au cours des Jeux olympiques, a déclaré le ministre chinois de la technologie Wang Gang lors d'une conférence de presse.

«Je ne dispose pas d'informations claires quant aux sites qui seront fermés ou surveillés. Mais pour protéger la jeunesse, il existe des contrôles sur certains sites internet malsains», a-t-il dit. «Chaque pays limite l'accès à des sites internet. Même dans les pays développés, tous les sites ne sont pas accessibles», a ajouté le ministre.

Le vice-président du comité d'organisation des Jeux, Wang Wei, avait promis que les médias auraient une «entière liberté» de couverture de l'événement, mais les organisations de défense des droits de l'homme ont régulièrement critiqué le fait que la Chine ne respectait pas son engagement.

La Chine contrôle étroitement l'utilisation d'internet, en forte augmentation dans le pays. Les autorités bloquent ainsi l'accès à des sites jugés antigouvernementaux, comme ceux du mouvement spiritualiste Falun Gong ou ceux des organisations prônant l'indépendance du Tibet. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!