Actualisé 29.12.2018 à 17:06

Politique

Joachim Son-Forget quitte La République en Marche

Suite à des tweets controversés, le député de La République en Marche Joachim Son-Forget, représentant des Français de l'étranger de Suisse, a annoncé son départ du parti.

Le député de La République en Marche Joachim Son-Forget, élu de la circonscription des Français de l'étranger de Suisse et du Liechtenstein, a annoncé son départ du mouvement. Il était en délicatesse avec le parti majoritaire pour une série de tweets controversés.

Agé de 35 ans, M. Son-Forget a expliqué samedi sur Twitter, ainsi que sur le site de Valeurs actuelles, qu'il a reçu une lettre de suspension de LaRem.

«J'ai été suspendu, ce n'était pas une lettre d'avertissement. Du coup, après des échanges téléphoniques non fructueux (avec le délégué général du parti Stanislas Guérini), j'ai pris ma décision après l'avoir annoncée au président. Pas de drame, mais de la constance», écrit-il.

Député non inscrit

Il a déclaré à Valeurs actuelles démissionner du groupe et du parti. Il siégera désormais à l'Assemblée parmi les députés non inscrits. Il affirme avoir envoyé vendredi un sms à Emmanuel Macron pour regretter notamment que LaRem soit devenue une enceinte du «copinage» et de l'«entre-soi».

Coutumier de messages déroutants ou polémiques sur Twitter, Joachim Son-Forget avait signé le 23 décembre un tweet jugé sexiste contre la sénatrice écologiste Esther Benbassa, moquant «le pot de maquillage (...) que vous vous mettez sur la tête».

Le président du groupe LaRem à l'Assemblée, Gilles Le Gendre, avait condamné ces propos, annonçant une lettre d'avertissement de la part du bureau exécutif du parti. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!