Actualisé 10.06.2011 à 10:09

Super League

Joao Alves reste à Servette

Servette, l'équipe de football genevoise récemment montée en Super League, garde son coach actuel, le portugais Joao Alves.

L'entraîneur portugais de Servette, lors d'un match des Grenats contre le FC Vaduz aus Stade de Genève, en avril 2011.

L'entraîneur portugais de Servette, lors d'un match des Grenats contre le FC Vaduz aus Stade de Genève, en avril 2011.

Servette sera toujours entraîné par Joao Alves pour la reprise de l'Axpo Super League. Le coach portugais de 58 ans, qui avait laissé entendre qu'il pourrait quitter les Grenat, est finalement parvenu à s'entendre avec ses dirigeants.

Contacté pour des précisions sur ce renouvellement de contrat, le club genevois n'a pas voulu donner de détails, dont la durée du nouveau contrat.

Débarqué en octobre 2009, Alves a largement contribué à la promotion de Servette il y a une dizaine de jours. Depuis son arrivée à Genève, il a ainsi engrangé 32 victoires et 9 matches nuls en 50 rencontres. Les Grenat doivent reprendre l'entraînement le 20 juin, avant d'en découdre en championnat le week-end du 16/17 juillet.

Parallèlement, le président Majid Pishyar a exigé davantage de soutien dans la cité de Calvin. S'exprimant dans la "Tribune de Genève", il a réclamé 2,5 millions de francs aux politiques genevois, un montant qui serait investi dans la formation. L'homme d'affaires iranien a aussi demandé aux milieux économiques de s'engager, en entrant dans le capital-actions ou en tant que sponsors.

"Si personne ne prend ses responsabilités, alors Servette ne sera pas le grand club que Genève mérite", a-t-il lâché, donnant un ultimatum pour la fin juin. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!