Parlement: Job, routes, armée: les élus adoptent des propositions de jeunes
Publié

ParlementJob, routes, armée: les élus adoptent des propositions de jeunes

Des membres du Conseil national ont endossé des idées soumises par les participants au Parlement des jeunes. Ceux-ci s’inscrivent dans les mêmes clivages que leurs aînés.

par
Yannick Weber
Les «souhaits» des jeunes sont concrétisés par des textes déposés devant le Parlement fédéral.

Les «souhaits» des jeunes sont concrétisés par des textes déposés devant le Parlement fédéral.

Fédération Suisse des Parlements des Jeunes

«J’ai 21 ans, je viens de quitter l’armée après un an et demi de service et en novembre, j’ai postulé à divers endroits et constaté que je n’étais pas assez «intéressant» malgré l’expérience de direction que j’ai acquise. Je demande qu’on continue à promouvoir les jeunes cadres compétents issus de l’armée». Comme des centaines d’autres jeunes Suisses, le Thurgovien Philip a déposé un «souhait» à l’adresse des politiciens. Et il a été entendu: le conseiller national Mike Egger (UDC/SG) a choisi de le soutenir et de relayer sa demande au Parlement.

Philip aurait peut-être plus de chances dans sa recherche d’emploi avec la proposition de la Soleuroise Isabella, 19 ans, qui demande elle que les postulations soient anonymes: les CV ne contiendraient ni nom, ni âge, ni photo, ni sexe «pour garantir l’égalité des chances». La conseillère nationale Greta Gysin (Verte/TI) a été séduite pas sa proposition et la transmise à Berne.

Dans les pas des aînés

Égalité et armée sont aussi au centre de l’idée de Michelle, une Grisonne de 17 ans, qui verrait d’un bon œil que l’armée soit facultative pour toutes et tous et inclue des «alternatives dans les domaines sociaux». La conseillère nationale Corina Gredig (Vert’libéraux/ZH) l’a choisie. Vincent Maitre (Le Centre/GE) a lui décidé de soutenir l’idée de rendre «interdit par la loi» le cyber-harcèlement et Léonore Porchet (Verte/VD) de créer une norme contre la transphobie.

Les politiciens ont bien sûr sélectionné les objets qui leur plaisaient par rapport à leurs propres opinions politiques, et ils auront eu le plaisir de trouver des jeunes qui marchent pile poil dans leurs pas. Lever l’interdiction de nouvelles centrales nucléaires? C’est l’UDC bernois Erich Hess qui a sauté dessus. Renoncer à l’asphalte et faire des routes blanches pour lutter contre la chaleur en ville? La Verte saint-galloise Franziska Ryser a endossé l’idée.

Aux pros de les concrétiser

Ton opinion

9 commentaires