Angleterre - Jodie Comer se met moins de pression
Publié

AngleterreJodie Comer se met moins de pression

Avec les années, l’actrice britannique a appris qu’elle ne pouvait pas plaire à tout le monde.

par
Miguel Cid, Londres

Révélée par la série «Killing Eve», dans laquelle elle incarne Villanelle, Jodie Comer, 28 ans, joue avec Ryan Reynolds dans «Free Guy», en salle mercredi.

Qui est votre personnage dans «Free Guy»?

J’incarne Millie, une fille qui crée un avatar pour jouer dans un jeu vidéo où elle rencontre Guy, le personnage incarné par Ryan Reynolds. Elle pense que celui-ci est l’avatar d’un mec qui existe aussi dans le monde réel. Lorsque l’existence du jeu est mise en danger, ils réalisent qu’ils ont besoin de s’entraider pour s’en sortir.

Qu’est-ce qui vous a séduite dans ce film réalisé par Shawn Levy?

Je me souviens de m’être envolée pour New York afin de passer une audition avec Ryan le lendemain du bouclage de la deuxième saison de «Killing Eve». Le tournage de la série avait duré deux mois, donc j’avais l’impression d’être un zombie à mon arrivée. Mais l’audition a été tellement joyeuse et fun que j’ai eu envie de faire mes premiers pas au cinéma avec lui.

Avez-vous déjà douté de vous depuis le début de votre carrière, en 2008?

Il m’est arrivé d’enchaîner une trentaine d’auditions avant qu’on me dise oui pour un job. J’ai donc dû me relever à chaque fois, apprendre à ne pas me sentir visée personnellement et me répéter que je n’étais juste pas la bonne comédienne pour le rôle. Et oublier ces échecs au moment de passer un nouvel essai.

Vous mettez-vous moins de pression aujourd’hui qu’il y a quelques années?

Je fais des progrès parce qu’au départ, je voulais toujours dire ce qu’il fallait et que tout le monde me trouve géniale. Quand on démarre dans ce métier, on n’a rien à cacher et on est tellement désireux de plaire. Et puis, on se rend compte que le monde ne fonctionne pas comme ça.

Êtes-vous très critique envers vous-même?

Je le suis devenue un peu moins avec le temps parce que j’ai confiance en mon travail et mes capacités. Par contre, j’ai plus de peine à assumer ce que les gens pensent de moi ou à lire des mensonges sur moi en ligne.

Ton opinion

1 commentaire