Actualisé 15.01.2019 à 14:19

Football

«Johan n'a pas été recalé»

L'agent de Johan Djourou l'assure: l'international suisse n'est venu à Neuchâtel que pour discuter.

de
Sport-Center
Johan Djourou ne viendra pas jouer à Neuchâtel ce printemps. Mais plus tard, qui sait?

Johan Djourou ne viendra pas jouer à Neuchâtel ce printemps. Mais plus tard, qui sait?

AFP

La révélation des discussions entre Johan Djourou et Neuchâtel Xamax FCS a fait grand bruit dans le petit monde du football romand. Oui, le défenseur de 31 ans est bien venu à la Maladière pour faire connaissance avec Christian Binggeli. Mais non, le club de Super League n'a pas «recalé» l'international suisse aux 76 sélections. «Je n'aime pas ce terme. Il ne correspond pas à la réalité», nous a ainsi confié son agent et homme de confiance, Costa Bonato, qui a tenu à revenir sur les événements de la semaine dernière.

«Il est exact que Johan est en recherche de temps de jeu et qu'il n'est pas contre un retour en Suisse. Quand Christian Binggeli nous a contactés pour discuter, on a ouvert la porte. Il n'est jamais interdit d'échanger et de parler. Johan était content de faire sa connaissance, alors il est venu à Neuchâtel, aussi parce que le président nous a très gentiment proposé de faire examiner le genou de Johan chez le docteur Roland Grossen, à Colombier. Johan Djourou connaît bien ce praticien, il a confiance, et tout s'est bien passé. A l'issue de la visite, chacun est rentré chez soi après avoir fait connaissance et la porte est ouverte pour l'avenir. Le contact a été très bon entre les deux parties et qui sait ce qui peut se passer en juin ou dans le futur?», explique Costa Bonato, en précisant que la visite médicale n'a pas concerné que le genou du joueur. «C'était un check-up complet. Johan a une micro-lésion à la cuisse, qui était déjà connue», continue le représentant de l'ancien défenseur d'Arsenal et du HSV.

Pour l'heure, Johan Djourou est toujours à la recherche d'un club pour ce deuxième tour, en sachant qu'il lui faudra quelques semaines avant d'être complètement opérationnel, «entre six à huit semaines», précise son agent.

Xamax, qui cherchait un défenseur central apte immédiatement pour aller chercher les points qui lui manquent, devra donc prospecter ailleurs. Pour l'instant? «Tout ce que je peux dire, c'est que nous avons trouvé en Christian Binggeli un interlocuteur de premier plan, très humain. Le contact est positif. Pour ce qui est de discuter d'un engagement, nous ne sommes pas allés jusque-là. Il faut savoir aussi que la question du terrain synthétique est très importante», dit encore Costa Bonato.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!