Appartenance à une secte?: Johan Vonlanthen agite encore les esprits

Actualisé

Appartenance à une secte?Johan Vonlanthen agite encore les esprits

La presse alémanique n'est pas convaincue par les explications de Johan Vonlanthen. Malgré son démenti quant à une possible fin de carrière et son appartenance à une secte, les journaux restent sceptiques et s'inquiètent pour l'avenir du joueur.

par
Thierry Délèze

«Non, je n'ai pas l'intention d'arrêter ma carrière, non je n'appartiens à aucun mouvement religieux que ce soit, j'ai juste quelques problèmes personnels qui expliquent mon niveau de jeu insuffisant en ce moment.»

Le moins que l'on puisse dire, c'est que que le communiqué de Johan Vonlanthen, publié hier après-midi après les rumeurs le concernant n'a pas vraiment convaincu la presse alémanique.

Celui qui, en quelques années, est passé de garçon rebelle à très sage jeune homme empreint de religiosité n'en finit pas d'agiter les gazettes.

Le Blick maintient sa version des faits et continue d'affirmer que Johan Vonlanthen a rejoint l'Eglise des adventistes du 7ème jour. Un mouvement religieux qui interdit le travail le samedi, un principe difficilement compatible pour un footballeur professionnel. Le journal écrit encore que Vonlanthen, à la veille du match contre Milan, était à deux doigts d'arrêter sa carrière. Par SMS, il aurait averti son conseiller personnel, Angelo Semeraro, dans la nuit de lundi, de son intention d'arrêter le football. A 23 ans et à 6 mois de la Coupe du Monde…

Et le Blick rappelle qu'en avril 2008 déjà, le joueur avait annoncé son intention de mettre un terme à sa carrière, dans un magazine pour jeunes chrétiens, Salvation & Service. Il se décrivait alors déjà comme un adventiste et craignait sur la compatibilité de ses croyances avec sa carrière.

Pas convaincu non plus, 20 Minuten. Le quotidien pour pendulaires rappelle lui aussi qu'en 2008, Vonlanthen reconnaissait appartenir à l'église adventiste. «Dieu m'enlève la pression et me donne de la force», expliquait alors Vonlanthen.

L'Aargauer Zeitung revient lui aussi sur l'«affaire Vonlanthen» et s'interroge sur ses problèmes personnels. Que ceux-ci soient de nature privées, financières ou religieuses, le journal est sûr que le cas Vonlanthen va faire parler de lui ces prochains jours encore.

Les seuls à vouloir calmer le jeu sont les dirigeants du FC Zurich. Le directeur sportif Fredy Bickel est catégorique: «Johan Vonlanthen s'est toujours posé beaucoup de questions sur sa vie et sur la religion, mais c'est un pro, dévoué corps et âme au football, et qui veut absolument aller en Afrique du Sud.»

Corps et âme?...

Ton opinion