Tennis-ATP: John Isner «venge» Stan Wawrinka
Actualisé

Tennis-ATPJohn Isner «venge» Stan Wawrinka

C'est fini pour Nick Kyrgios à Montréal. Au lendemain de sa victoire sur Stan Wawrinka et peu après sa mise à l'amende pour propos injurieux, il s'est incliné 7-5 6-3 devant John Isner.

John Isner n'a pas été une seule fois inquiété par Nick Kyrgios.

John Isner n'a pas été une seule fois inquiété par Nick Kyrgios.

Sans doute saluée par tous les observateurs du Circuit, la victoire de l'Américain ne souffre aucune discussion. John Isner n'a pas concédé la moindre balle de break contre l'Australien. Il devait affronter le Français Jérémy Chardy en quart de finale. Frappé d'une amende de la part de l'ATP pour son comportement face à Wawrinka, Kyrgios se retrouve maintenant devant le défi le plus difficile de sa jeune carrière. Il consistera à se racheter une conduite!

Propos très crus

L'ATP a réagi à un incident survenu à la fin du premier set du match du 2e tour entre Stan Wawrinka et Kyrgios. L'Australien avait marmonné des propos très crus, accusant la petite amie du Suisse d'avoir eu une relation avec un autre joueur du circuit.

Sur le moment, le 5e joueur mondial n'a pas entendu les propos de son adversaire, mais ceux-ci, captés par les micros de la télévision, lui ont été rapportés après la rencontre. «J'espère que l'ATP va prendre de grosses sanctions contre lui. Il est jeune, peut-être, mais il n'y a aucune excuse», avait réagi Wawrinka, très en colère à la fin du match, finalement remporté par Kyrgios sur abandon du Suisse, blessé au dos, au troisième set (6-7, 6-3, 4-0).

«J'espère qu'on pourra mettre ça derrière nous»

Une fois la rencontre terminée, les deux hommes ont eu une explication, a raconté Wawrinka aux chaînes de télévision qui l'ont interrogé après le match. «Il a essayé de m'éviter, mais je l'ai chopé dans le vestiaire. Ce qu'il s'y est dit y restera. Mais il y a des choses que vous n'avez pas le droit de dire, peu importe comment vous vous sentez ou quel que soit votre niveau de stress».

L'Australien est finalement revenu sur son explication avec Wawrinka. «Je lui ai dit que j'étais désolé. Il était visiblement en colère», a-t-il raconté, nonchalant. «J'espère qu'on pourra mettre ça derrière nous.» (si/afp)

Ton opinion