Actualisé 26.06.2008 à 06:43

John McCain expose son plan «énergie»

John McCain a défendu mercredi son plan énergétique face à des militants opposés à la construction d'un site d'enfouissement de déchets nucléaire au Nevada

Dans un discours prononcé à l'université Nevada-Las Vegas, le sénateur de l'Arizona a réitéré son projet de construire 45 nouvelles centrales nucléaires d'ici 2030 -et d'atteindre la centaine plus tard.

Malgré les déchets que cela peut générer, John McCain a soutenu que ce projet faisait partie d'une stratégie globale visant à sortir les Etats-Unis de leur dépendance vis-à-vis du pétrole étranger.

Le sénateur de l'Arizona n'a toutefois pas répété sa récente suggestion de renoncer à la construction du site dans le Nevada si le monde parvient à s'entendre sur la localisation d'une structure similaire à l'étranger.

Ces propos avaient suscité la colère d'opposants qui lui avaient reproché de chercher à séduire les militants anti-nucléaire, alors qu'il manifeste depuis longtemps son soutien à cette source d'énergie.

«L'expérience dans des pays d'Europe et d'Asie montre que l'énergie nucléaire est efficace. C'est sûr, c'est prouvé, et c'est essentiel pour le futur énergétique des Etats-Unis», a lancé le candidat.

«Nous aurons besoin de rattraper toutes les connaissances et les savoir-faire que nous avons perdu en trois décennies de stagnation dans ce domaine extrêmement technique», a-t-il néanmoins prévenu. «Comme les habitants du Nevada le savent, nous aurons à résoudre des problèmes complexes de transport et de stockage de matériaux qui requerront une surveillance permanente».

Le «projet Lexington» de John McCain prévoit également le développement de l'énergie solaire, des voitures électriques et de l'usage de carburants à base d'alcool comme l'éthanol.

L'impact de la polémique autour du site d'enfouissement sur les futurs choix électoraux des électeurs du Nevada, où les Démocrates dominent, restait incertain.

Par ailleurs, Barack Obama s'est lui-même exposé à des critiques similaires en suggérant cette semaine d'explorer la piste du nucléaire, en raison des prix élevés du pétrole.

Le candidat démocrate n'a toutefois pas manqué de railler le projet énergétique de son rival, affirmant que «ce que le sénateur McCain a proposé pour l'instant n'est pas un plan sérieux pour résoudre le problème».

«Ce dont nous avons besoin aujourd'hui, ce n'est pas des slogans séduisants mais vides de sens pour permettre à des hommes politiques de rester en place jusqu'aux prochaines élections, des slogans qui n'apportent aucune aide aux conducteurs en difficultés», a déclaré Barack Obama pendant une conférence de presse à Chicago. «Ce dont nous avons besoin, c'est d'un investissement national sérieux à la hauteur de notre responsabilité envers notre pays et la génération à venir». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!