Actualisé 17.01.2013 à 13:36

Hollywood

John McTiernan finira derrière les barreaux

Le réalisateur de «Piège de cristal», «Last Action Hero» et «Predator», John McTiernan n'échappera pas à la prison. Son dernier recours vient d'être rejeté

de
Catherine Magnin
John McTiernan à sa sortie du tribunal en 2006.

John McTiernan à sa sortie du tribunal en 2006.

En 2006, John McTiernan avait embauché un détective privé, Anthony Pellicano, pour mettre sur écoute le producteur de «Rollerball», Charles Roven. Mal lui en a pris. Dans le collimateur du FBI, Pellicano fut épinglé (et condamné en 2008 à 15 ans de prison) pour 119 accusations, corruption de fonctionnaires, intimidation de témoins, association de malfaiteurs et, donc, écoutes illégales). Plaidant coupable d'avoir menti au FBI sur ses relations avec le détective, John McTiernan fut condamné en 2009 à 4 mois de prison et 100'000 dollars d'amende. Il fit appel. Mal lui en a pris à nouveau: en 2010, il écope de 12 mois de prison. Selon The Hollywood Reporter, son dernier appel ayant été définitivement rejeté par la Cour Suprême Américaine, il devrai bien séjourner en prison. Il sera ensuite en probation pendant 3 ans.

Depuis le début de cette affaire, John McTiernan, qui vient d'avoir 62 ans, n'a plus mis aucun film de fiction en boîte. Le dernier, «Basic», remonte à 2003.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!