Johnny perd sa bataille contre Universal

Actualisé

Johnny perd sa bataille contre Universal

Johnny Hallyday n'a pas eu gain de cause dans le combat qu'il menait contre la maison de disques Universal Music.

La chambre sociale de la Cour de cassation lui a donné tort. Johnny Hallyday réclamait depuis 2004 que son ancienne maison de disques lui restitue les enregistrements originaux de ses chansons, ce qu'elle a toujours refusé.

Ce rejet du pourvoi du chanteur met un terme définitif à ce litige, toutes les voies de recours étant épuisées. La décision est conforme aux réquisitions de l'avocat général.

Johnny Hallyday s'était pourvu en cassation contre un arrêt de la cour d'appel de Paris du 12 avril 2005 qui lui avait refusé la restitution des bandes originales. La juridiction avait confirmé la fin du contrat entre Johnny Hallyday et sa maison de disques après la réalisation d'un dernier album, au plus tard le 31 décembre 2005.

Elle avait par ailleurs jugé que «la cession par M. Hallyday de ses droits d'artiste-interprète n'a pas été affectée par la résiliation du contrat» et «qu'Universal peut valablement exploiter l'ensemble des enregistrements réalisés depuis 1961». «Cette dernière est restée en sa qualité de producteur propriétaire des matrices de ces enregistrements», a insisté l'arrêt. (ap)

Ton opinion