Santé d'Hallyday: Johnny sait quels experts l'examineront
Actualisé

Santé d'HallydayJohnny sait quels experts l'examineront

La justice parisienne a chargé lundi deux experts médicaux, un infectiologue et un neurochirurgien, de définir d'éventuelles responsabilités dans l'état de santé du chanteur Johnny Hallyday, sorti de l'hôpital le 23 décembre, a indiqué son avocate, Me Virginie Lapp.

L'avocate du rockeur avait demandé le 21 décembre au juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Paris, Catherine Cosson, de «procéder à la désignation d'un collège d'experts» composé d'au moins un neurochirurgien et un infectiologue, afin de «procéder à l'examen médical» de son client.

La juge a rendu sa décision lundi, qualifiée par Me Lapp d'«étape importante pour Johnny Hallyday qui s'estime victime d'une erreur médicale».

Me Lapp a indiqué à la presse, après avoir pris connaissance de la décision de la juge, qu'elle avait «obtenu une ordonnance de désignation d'experts, un infectiologue et un neurochirurgien», qui disposeront de «plusieurs mois» pour définir «d'éventuelles responsabilités» dans l'état de santé du chanteur.

«Le processus» d'expertise «va maintenant commencer», a-t-elle précisé.

Les avocats du Pr Stéphane Delajoux, qui a opéré le chanteur, n'étaient pas présents au palais de justice.

La vérité

«J'ai frôlé et côtoyé la mort. C'est pour ça que je veux savoir la vérité. Je compte sur vous», avait ainsi demandé l'artiste dans une «lettre à (s)es juges», rendue publique la semaine dernière par son avocate, Me Virginie Lapp.

L'avocate du rockeur avait demandé lundi dernier au juge des référés du TGI de Paris, Catherine Cosson, de «procéder à la désignation d'un collège d'experts» composé d'au moins un neurochirurgien et un infectiologue, afin de «procéder à l'examen médical» de son client.

En effet, estimait-elle, «les soins médicaux qui lui ont été prodigués (...) pourraient ne pas avoir été conformes aux données actuelles de la science, aux règles de l'art chirurgical».

Selon elle, il pourrait même y avoir eu négligence de la part du Dr Stéphane Delajoux qui, le 26 novembre, a opéré le chanteur d'une hernie discale à la Clinique internationale du Parc Monceau.

Depuis sa mise en cause par l'entourage du chanteur, le neurochirurgien n'a eu de cesse d'affirmer qu'il n'avait commis aucune faute pendant ou après l'intervention.

Conclusion: tout comme le clan Johnny, il réclame une expertise médicale du chanteur, dans l'espoir qu'elle le dédouanera complètement.

Première

«C'est la première fois que des professionnels objectifs vont donner un point de vue, ça va beaucoup nous changer dans ce dossier», expliquait ainsi la semaine dernière l'un de ses avocats, Me David Koubbi.

Les deux camps étant d'accord sur le principe d'une expertise, la décision que rendra Mme Cosson lundi ne laisse guère d'incertitude. Toutefois, il lui reste à déterminer quels experts seront affectés à cette tâche, quelle sera l'étendue de leur mission et à quelle date ils devront rendre leur rapport.

Johnny Hallyday, 66 ans, a passé 16 jours à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection consécutive à l'opération d'une hernie discale par le Dr Delajoux, le 26 novembre à Paris. (afp)

Ton opinion