Effondrement d’un immeuble à Miami - Jonah a retrouvé les «héros sans nom» qui lui ont sauvé la vie
Publié

Effondrement d’un immeuble à MiamiJonah a retrouvé les «héros sans nom» qui lui ont sauvé la vie

Première victime sortie des décombres après le drame de Surfside, un adolescent de 16 ans a pu rencontrer les hommes qui lui sont venus en aide.

Les images de son sauvetage ont fait le tour du monde, le 24 juin dernier. Jonah Handler, 16 ans, a été la première personne à être sortie vivante des décombres de l’immeuble de Surfside. La mère de l’adolescent, Stacie Fang, a elle aussi été secourue. La femme de 54 ans a toutefois succombé à ses blessures à l’hôpital, devenant ainsi la première victime à être identifiée. Sur le site de la catastrophe, les recherches touchent à leur fin. D’après un bilan provisoire, près de 100 personnes ont trouvé la mort et des dizaines sont encore portées disparues.

Trois semaines après le drame, le survivant a pu retrouver les hommes qui lui ont sauvé la vie ce soir-là. «La première fois que nous avons vu ces héros sans nom, c’était aux infos quand ils sortaient mon fils des décombres. Maintenant, par la grâce de Dieu, nous sommes à leurs côtés pour partager remerciements et espoir», a écrit sur GoFundMe Neil Handler, le père de l’adolescent. L’homme a publié sur cette page une photo le montrant en compagnie de son fils et de deux hommes dont il ne donne pas les noms.

«J’ai pu distinguer la voix d’un jeune garçon»

L’un des bons samaritains ayant sauvé la vie de Jonah s’appelle Nicholas Balboa. Ce touriste venu d’Arizona était en train de promener son chien près de l’immeuble quand il s’est effondré. Il a mis en catastrophe son chien à l’abri et s’est précipité sur les lieux de la catastrophe. Arrivés avant les secours, Nicholas et un autre témoin ont entendu quelqu’un faire du bruit. «Nous nous sommes rapprochés et j’ai pu distinguer la voix d’un jeune garçon… Il criait et tendait sa main à travers les décombres… Nous pouvions le voir, (…) mais nous n’avons pas été en mesure de l’aider», raconte-t-il à WPLG-TV.

Nicholas se souvient d’avoir été envahi par un sentiment d’impuissance, d’horreur, de choc et de colère. «Il nous criait de ne pas le laisser», témoigne l’Américain. Un policier, puis des pompiers sont arrivés en renfort et ont pu tirer l’adolescent de là. «Jonah se remet de ses blessures physiques mais, comme nous le savons tous, la route sera longue et amère sans sa mère Stacie dans nos vies», a écrit Neil Handler, qui vivait séparé de la mère de son fils.

(joc)

Ton opinion