Sotchi 2014 - Hockey: Jonas Hiller ne laisse rien passer
Actualisé

Sotchi 2014 - HockeyJonas Hiller ne laisse rien passer

Le gardien suisse a réalisé son deuxième blanchissage de suite aux JO. Il a permis à l'équipe de Sean Simpson de gagner (1-0) contre la République tchèque.

par
Robin Carrel
Sotchi

Après le blanchissage de Florence Schelling dans l'après-midi (victoire 2-0 contre la Russie en quart de finale), un autre gardien à croix blanche s'est montré invincible. Jonas Hiller a stoppé les 26 tirs des Tchèques et Simon Bodenmann a fait le reste du boulot, en trouvant la lucarne d'Ondrej Pavelec en début de partie. Un grand pas est fait pour se dégager le terrain en 8es de finale. Restent à connaître les résultats de dimanche pour que l'adversaire des Suisses soit officiel.

Malgré ses exploits à répétition, l'Appenzellois n'est du genre à tirer la couverture à lui: «On a fait du très bon travail au niveau de la structure d'équipe. Mes coéquipiers ont bien occupé la zone neutre et notre territoire a lui aussi été bien protégé. Tout cela rend la vie plus facile au gardien...» Ses poteaux lui ont également bien servi. Les Tchèques ont en effet trouvé les montants à trois reprises.

Ce qui est toujours sidérant, avec Hiller, c'est le calme qu'il dégage en toutes circonstances. Dans les ultimes secondes de la partie contre la République tchèque, il a même été pris en flagrant délit de sourire sous son casque. A croire qu'il aime se retrouver sous la pression et un feu nourri. «Je préfère quand même quand on gagne 5-0, s'est-il gondolé. Des fois, tu te rends compte que tu es juste heureux d'être là, de la chance que tu as de pouvoir battre une très bonne équipe et d'aider ton équipe dans la conquête de trois points. C'est pour ça qu'on joue au hockey!»

L'ancien Davosien n'a toujours pas encaissé le moindre but du tournoi et son équipe a été trompée à une seule reprise en trois rencontres. Un sacré exploit au vu des canonniers qui peuplent les vestiaires de la patinoire de Sotchi. Samedi soir, la super star Jaromir Jagr, qui fêtait ses 42 ans, a été frustré à de nombreuses reprises par Hiller. «Il me disait depuis deux mois qu'il allait marquer contre nous pour son anniversaire... Il n'a pas réussi!», a ri Damien Brunner, son coéquipier en NHL. Samedi soir, c'est tout le hockey suisse qui rigolait.

Suisse - République tchèque 1-0 (1-0 0-0 0-0) Palais de glace Bolchoï.

10'312 spectateurs. Arbitres: Piechazek/Pollock (All/Can), Kovachik/Woodworth (Can/EU). Buts: 15e Bodenmann (Hollenstein, Romy) 1-0.

Pénalités: 4 x 2' contre la Suisse; 3 x 2' contre la République tchèque.

Suisse: Hiller; Diaz, Streit; Seger, Vauclair; Josi, Weber; Blindenbacher; Ambühl, Trachsler, Bieber; Niederreiter, Martin Plüss, Moser; Brunner, Cunti, Wick; Hollenstein, Romy, Bodenmann; Gardner.

République tchèque: Pavelec; Zidlicky, Smid; Gudas, Kaberle; Zbynek Michalek, Barinka; Jagr, Plekanec, Cervenka; Hemsky, Krejci, Milan Michalek; Voracek, Hanzal, Erat; Frolik, Palat, Nedved.

Notes: la Suisse sans Suri, von Gunten et Stephan (surnuméraires), Berra est gardien-remplaçant. La République tchèque sans Krajicek et Elias (blessés). 14e transversale de Jagr. 17e tir sur le poteau de Milan Michalek. 45e tir sur le poteau de Plekanec. 59'20'' temps mort de la République tchèque.

Un but a suffi

Cunti a bien cru avoir ouvert le score à la 5e, mais Pavelec, le gardien tchèque, veillait. La «Reprezentace» a réagi à la 10e. Plekanec a failli tromper Hiller, puis Gudas a trouvé le poteau extérieur du but suisse. Quatre minutes plus tard, Jagr a d'abord buté sur le portier d'Anaheim, avant de trouver la transversale. Le tournant du match, car Bodenmann a nettoyé la lucarne adverse dans la foulée. Hiller a ensuite réussi un nouveau miracle contre Michalek (17e). Les Helvètes ont fait tomber leurs adversaires dans un faux rythme et il a fallu attendre la 46e et un tir de Plekanec sur la barre horizontale pour vibrer à nouveau. Kaberle a permis au dernier rempart helvétique de briller (48e), comme Plekanec à deux reprises (49e et 53e). Hiller a dit non à tout.

Ton opinion