Actualisé 15.03.2011 à 23:20

Finale des play-off de LNBJonas Müller, le mur des Haut-Valaisans

Le gardien du HC Viège a été héroïque mardi soir. Ses arrêts ont permis aux Valaisans de remporter l'acte I de la finale de LNB (1-2).

de
Oliver Dufour, Lausanne
Pour la deuxième année consécutive, Lausanne et Viège s'opposent en finale des play-off de LNB.

Pour la deuxième année consécutive, Lausanne et Viège s'opposent en finale des play-off de LNB.

Déjà excellent dimanche à La Chaux-de-Fonds lors du 7e match décisif de la demi-finale, Jonas Müller a brillé de mille feux devant les assauts du Lausanne HC. Le cerbère a fait face à un total de 47 lancers. Il les a tous stoppés, à l'exception d'un. Mieux encore, il a réalisé cet exploit avec une sérénité frisant l'insolence, qui a donné à ses coéquipiers la confiance de réaliser un petit hold-up.

«Je n'étais pas vraiment nerveux, a lâché le héros du HC Viège. L'adrénaline accumulée lors de notre match de dimanche nous a permis de résister à la plus grande fraîcheur des Lausannois. Nous n'avons pas eu le temps de trop réfléchir à ce qui nous attendait. Mais jouer devant tant de monde, c'est toujours beau, a admis Müller. Je crois, en revanche, que ça met plus de pression sur notre adversaire.»

Seul un relâchement des Haut-Valaisans un brin euphoriques après leur seconde réussite a permis à la formation locale de tromper la vigilance du gardien adverse. Les Viégeois ont ainsi récupéré l'avantage de la glace dans cette série finale.

«Nous n'allons rien changer à notre jeu, a pour sa part ajouté le coach viégeois, Bob Mongrain. Le Lausanne HC, quant à lui, devra obligatoirement trouver un moyen de déjouer l'imposante présence de cette muraille quasi infranchis­sable. Sous peine de voir cette série finale finalement leur échapper.

Domination sérile

Après une terne première période d’observation, les Lausannois ont haussé le ton. Sans un étincelant Müller devant les filets viégeois, les hommes de Van Boxmeer auraient pris un avantage mérité. C’est pourtant Brulé qui a porté la première estocade, contre le cours du jeu (30e). Au bénéfice d’un palet récupéré en zone neutre, son compatriote Forget a réussi la passe en retrait parfaite. Mona n’a eu aucune chance. Le LHC a pressé jusqu’au bout du match, quand Forget a doublé la mise sur un tir de Schüpbach. Le but de l’honneur de Setzinger n’a pas suffi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!