Meurtre d'Alexia D.: Jonathann D. s'est décidé à parler au juge
Actualisé

Meurtre d'Alexia D.Jonathann D. s'est décidé à parler au juge

Incarcéré pour le meurtre de son épouse, survenu en octobre 2017 dans l'est de la France, le trentenaire a demandé à être entendu mercredi.

par
joc
Pendant trois mois, Jonathann D. avait joué le rôle du veuf éploré, avant d'avouer avoir tué Alexia.

Pendant trois mois, Jonathann D. avait joué le rôle du veuf éploré, avant d'avouer avoir tué Alexia.

Depuis le seul et unique passage de Jonathann D. devant un juge d'instruction, le 9 mars dernier, c'était le silence radio. Incarcéré depuis fin janvier pour le meurtre de son épouse Alexia, le trentenaire a été transféré vers une unité psychiatrique, son état de santé s'étant dramatiquement dégradé. Pendant ce temps, la famille de la victime continue d'attendre des réponses à ses nombreuses questions, les aveux de Jonathann restant, pour l'heure, vagues et peu cohérents.

L'affaire semble cependant connaître un nouveau coup d'accélérateur. A sa demande, le mari d'Alexia a été présenté mercredi devant le juge d'instruction chargé du dossier, rapporte «L'Est républicain». L'homme semblait donc disposé à en dire davantage sur cette terrible nuit du 27 au 28 octobre 2017, lorsque tout a basculé. Très peu d'éléments de ce nouvel interrogatoire ont filtré dans les médias, mais l'avocat du meurtrier présumé assure que son client a répondu à toutes les questions du juge.

Il nie toujours avoir brûlé le corps

Selon Franceinfo, Jonathann D. continue de nier avoir brûlé le corps de son épouse, retrouvé partiellement calciné dans une forêt proche du domicile du couple. Cette audition permettra peut-être aux enquêteurs d'éclaircir des zones d'ombre persistantes. Lors de ses aveux, le trentenaire avait expliqué avoir étranglé sa femme «par accident», lors d'une dispute qui aurait dégénéré. Jonathann répète qu'il «ne voulait pas» tuer Alexia. Pourtant, la jeune femme s'était tellement débattue qu'elle s'était retourné les ongles et avait laissé, sur les bras et les mains de son mari, des traces de griffures et de morsures.

Selon Me Randall Schwerdorffer, l'avocat du trentenaire, celui-ci a installé avec soin le cadavre de sa femme, «comme si elle avait été bordée». S'il a reconnu avoir étranglé Alexia, Jonathann continue de nier fermement avoir mis le feu à son corps. Pourquoi donc le cadavre de la victime a-t-il été retrouvé caché sous des branchages, partiellement calciné? La piste d'une complicité ou de l'intervention d'un tiers ne peut, à ce jour, pas être exclue.

Ton opinion