Hockey sur glace: Josi: «Notre groupe peut faire face à la pression»
Publié

Hockey sur glaceJosi: «Notre groupe peut faire face à la pression»

Ce week-end, la Suisse lancera son Mondial slovaque contre l'Italie et la Lettonie, avec un statut à assumer.

par
Grégory Beaud
Bratislava
Le défenseur bernois de 28 ans est un cadre de la Nati.

Le défenseur bernois de 28 ans est un cadre de la Nati.

Keystone

La dernière fois que la Suisse avait entamé un Mondial dans la peau du vice-champion, elle n'était pas parvenue à s'extirper de son groupe. C'était en 2014 à Minsk. L'équipe nationale avait quitté la Biélorussie la tête basse et avec une certitude: les lauriers gagnés douze mois plus tôt n'avaient servi à rien. Roman Josi & Cie, en argent l'an dernier au Danemark, sont prévenus. Interview avec le leader de la sélection.

La dernière fois que la Nati a gagné une médaille, elle a raté le tournoi suivant

C'est vrai, mais je ne comparerais pas les deux situations. J'ai l'impression que ce groupe a les épaules suffisamment solides pour faire face à la pression inhérente à un statut de vice-champion du monde. La préparation s'est bien déroulée et nous sommes prêts. On sent que les attentes sont élevées.

À titre personnel, c'est inhabituel de vous voir présent pour le début du tournoi...

(Rires) Normalement, j'arrive en fin de phase de poules avec les yeux fatigués par le jet-lag! C'est plus confortable de débarquer dans ces conditions. J'ai pu jouer deux matches de préparation. C'est un petit luxe qui n'est pas négligeable.

Que vous inspire ce début de tournoi face à l'Italie?

L'expérience nous a appris à ne pas prendre des adversaires de haut. L'Italie a pu être promue dans le groupe A, elle a des qualités. Pour moi, ce sera un baptême: je n'ai jamais joué contre elle. Pour l'heure, nous essayons de nous concentrer sur notre jeu. Mais dès demain (ndlr: vendredi), nous nous pencherons davantage sur eux. Une chose est sûre: nous avons récemment pris la mauvaise habitude de lâcher des points lors des premières rencontres. Il faut y remédier au plus vite.

Ton opinion