Deborah De Luca se réjouit de jouer en altitude
Publié

Deborah De Luca avant son set au Caprices«Jouer en altitude doit procurer de l’émotion»

Le Caprices Festival s’ouvre vendredi 17 septembre 2021. L’Italienne Deborah De Luca, une des stars de la techno, y joue ce jour-là.

par
Fabien Eckert
Deborah, 41 ans, a sorti une kyrielle de titres en 2021. 

Deborah, 41 ans, a sorti une kyrielle de titres en 2021. 

DR

Au cours de ces dix dernières années, la Napolitaine s’est forgée une solide réputation. A l’instar de Charlotte de Witte, Amelie Lens ou Nina Kraviz, elle est devenue l’une des DJ de techno les plus demandées tout autour du globe. Elle fera ses premiers pas au Caprices, à Crans-Montana (VS), vendredi 17 septembre 2021.

Comment êtes-vous tombée dans la musique?

J’avais 5 ans. Mon père me passait ses disques sur sa vieille chaîne stéréo qui me faisait penser à un vaisseau avec ses lumières et ses boutons. Ensuite, j’ai écouté de la pop des années 1970 à 1990. Des mélodies et des sons à l’opposé de ce que je fais aujourd’hui, mais qui ont laissé une empreinte pleine de nostalgie sur certains de mes titres.

Qu’est-ce qui vous plaît tant dans la techno?

L’effet qu’elle a sur le public et l’idée de liberté qu’elle offre. Les gens viennent danser et jumper pour se débarrasser du stress de leur semaine de travail. Quand je vois ça, ça me rend heureuse.

Vous avez plus de 650’000 auditeurs mensuels sur Spotify et 1,6 million de fans sur Instagram.

Avoir du succès en ligne, c’est comme être riche au Monopoly (rires)! Les stats de Spotify me comblent. Elles montrent à ceux qui pensent que je ne suis suivie que pour mon physique, qu’on m’apprécie aussi pour ma musique.

Il y a de plus en plus de femmes sur la scène techno.

Et c’est bien! Il y a encore 7-8 ans, tout était géré par des hommes. Aujourd’hui, les choses ont changé. Notamment grâce à Nina Kraviz qui est parvenue au sommet de la pyramide. Ce serait juste chouette d’arrêter les commentaires sexistes sous nos vidéos. Mais, ça, ça prendra du temps.

Vous qui venez de la mer, votre sentiment à l’idée de jouer dans les Alpes?

J’aime la mer, je vis près d’elle et je mourrai près d’elle! Jouer en altitude doit procurer une émotion particulière que j’ai hâte de ressentir. Je viendrai même plus tôt pour écouter le set de Luciano et Ricardo Villalobos.

Un Caprices presque normal

À l’inverse d’autres événements, qui ont réduit la voilure en 2021, le festival électronique a monté une édition quasi normale hormis le fait que le certificat Covid y sera obligatoire. Le programme compte 62 artistes répartis sur trois scènes, dont une nouvelle, pour un total de 158h de musique. La capacité du Caprices, qui se tiendra du 17 au 19 septembre et du 24 au 26 septembre 2021, sera de 4000 personnes, par jour. Côté budget, il a quasiment doublé par rapport à l’an dernier pour passer à 2 millions de francs. L’édition automnale de 2020, aussi sur six jours, avait fait danser 8000 personnes.

L’affiche 2021

Vendredi 17 septembre - Modernity: 12h Nicolas Duvoisin, 15h Cesar Merveille vs Alci, 17h Mathew Jonson, 18h Luciano vs Ricardo Villalobos. Forest: 22h Andy Luff, 1h Francesco Del Garda, 3h Margaret Dygas. Signal: 22h Younivers, 1h Paco Osuna, 3h Deborah De Luca.

Samedi 18 septembre - Modernity: 12h Tia, 15h Mr Id, 17h Guy Gerber, 19h Behrouz. Forest: 22h Lekë, 0h Dona K, 2h John Dimas. Signal: 22h 3rd Floor Brothers, 23h30 Michel Cleis, 1h Joey Daniel, 3h Hot Since 82.

Dimanche 19 septembre - Modernity: 12h Patrischa, 15h Chaim, 18h Audiofly, 20h Bedouin.

Vendredi 24 septembre - Modernity: Birds Of Mind, DJ Tennis, Lee Burridge, Olivia, Who Made Who. Forest: Cinthie, Djebali, Roustam, Zendid. Signal: Cally, Gescu, Raresh vs Praslea.

Samedi 25 septembre - Modernity: Claudya aka Masaya, Ripperton, Salome Le Chat, Solomun. Forest: Apoteoz, Dan Ghenacia, Giorgio Maulini vs James Mc Hale, Mathew Jonson vs Madnax. Signal: Lee Ann Roberts, Marco Bailey, Nusha, Ramon Tapia, The Yellowheads.

Dimanche 26 septembre - Modernity: Apollonia, Ben Klock, Manolo, Steve Rachmad.

Infos et billetterie: capricesfestival.com

Ton opinion

0 commentaires