24.03.2020 à 06:52

Pedro Pascal

«Jouer sans mon visage est un challenge»

Pedro Pascal est le héros casqué de «The Mandalorian», série originale de Disney+ se déroulant dans l'univers de «Star Wars».

de
Henry Arnaud, Los Angeles
Pedro Pascal est toujours masqué dans la série.

Pedro Pascal est toujours masqué dans la série.

Disney+

De «Narcos» à «Game of Thrones», le Chilio-Américain de 44 ans est rapidement devenu un acteur qui compte à Hollywood. Il a été choisi pour jouer le rôle principal de la première série à succès de Disney+, qui débarque le 24 mars en Suisse.

Où se situe «The Mandalorian» dans la mythologie «Star Wars»?

Le Mandalorian est un chasseur de primes solitaire qui voyage dans les contrées les plus éloignées de la Galaxie. Nos épisodes se déroulent entre la chute de l'Empire et l'émergence du Premier Ordre. Les créateurs, Jon Favreau et Dave Filoni, ont réussi à créer une série originale tout en respectant la mythologie «Star Wars». Il est ce tueur masqué impénétrable, mais aussi vulnérable.

Allons-nous voir son visage un jour?

Ça c'est la question à un million (rires). J'ai eu le temps d'y réfléchir et je trouve qu'il y a une métaphore géniale dans ce personnage qui refuse de retirer son casque. Il est à l'image des humains qui portent un masque et cachent leurs vrais sentiments. Le Mandalorian que j'incarne refuse de se montrer sans son casque pour des raisons très intimes, mais tout est possible.

N'est-ce pas complexe de jouer la comédie sans pouvoir utiliser son visage?

C'est un challenge qui m'a attiré car je dois utiliser les mouvements de mon corps, de ma tête et mes postures pour transmettre mes émotions. Je vous garantis pourtant que c'est bien moi dans chaque épisode, même si je ne retire pas mon casque.

Que représente la franchise «Star Wars» pour vous?

Je suis né en 1975. «Star Wars», c'est toute ma vie. Han Solo est mon idole de jeunesse et j'ai vu toute la première trilogie plusieurs fois.

«Narcos» et «Game of Thrones» sont deux grandes séries qui vous ont fait connaître. Comment jugez-vous votre progression?

C'est un mélange de chance, d'opportunité et de travail. En tant que comédien latino, «Narcos» restera un job important pour moi car il touche un sujet ultra sensible en Amérique centrale. Quand à «Game of Thrones», je dirais que cette série a permis l'arrivée de «The Mandalorian» en prouvant qu'on peut produire une saga TV dans un monde fantastique et mystérieux qui attire des centaines de millions de fans.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!