Actualisé 09.11.2006 à 20:14

Journée des filles: Eva en Mary Poppins

Eva, 10 ans, a accompagné hier son papa ramoneur pour la tournée des cheminées. Une expérience inoubliable.

«J'ai adoré marcher sur les toits et voir la ville d'en haut, raconte Eva. La vue est magnifique! C'est la première fois que papa m'emmène avec lui.»

Ce matin, le réveil a sonné à 6 h, mais Eva était déjà debout: «Je me réjouissais tellement que je me suis levée avant que le réveil ne sonne. C'est moi qui ai réveillé papa!» s'exclame-t-elle. A 7 h 30, père et fille on commencé leur tournée à Carouge, puis se sont attaqués aux cheminées d'un immeuble rue Goetz-Monin, dans le quartier de l'Hôpital.

Eric Cochard, ramoneur depuis vingt-sept ans, a apprécié que sa fille l'accompagne: «Elle a pu voir ce que je fais chaque jour. Peu de gens ont le privilège de se promener sur les toits – le coup d'oeil mérite l'ascension – et de découvrir l'intérieur des appartements.»

Le canton compte une quarantaine de ramoneurs, dont deux femmes. «C'est un métier physique, et ce n'est pas facile de valser entre les différentes températures, froides à l'extérieur et très chaudes à l'intérieur», explique Eric Cochard. Si Eva a adoré grimper sur les toits, à 10 ans elle sait déjà le métier qu'elle veut faire plus tard: elle sera policière.

Organisée à Genève par le Service pour la promotion de l'égalité entre hommes et femmes, en collaboration avec le Département de l'instruction publique, la Journée des filles a pour objectif de les encourager à découvrir des métiers en accompagnant leur père sur leur lieu de travail. Plus de 1200 filles de 5e primaire ont participé à cette journée. Sabrine Gilliéron

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!