Indonésie: Journée suisse de solidarité après le séisme
Actualisé

IndonésieJournée suisse de solidarité après le séisme

La Chaîne du bonheur et la SSR se mobilisent ce vendredi en faveur des victimes du tsunami survenu sur l'île des Célèbes.

1 / 40
Des hélicoptères ont aspergé jeudi de liquide désinfectant plusieurs zones de Palu, ville indonésienne ravagée par un séisme suivi d'un tsunami, où des milliers de corps ont été ensevelis. (Jeudi 18 octobre 2018)

Des hélicoptères ont aspergé jeudi de liquide désinfectant plusieurs zones de Palu, ville indonésienne ravagée par un séisme suivi d'un tsunami, où des milliers de corps ont été ensevelis. (Jeudi 18 octobre 2018)

AFP
Des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles ont fait au moins 22 morts. (13 octobre 2018)

Des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles ont fait au moins 22 morts. (13 octobre 2018)

AFP
Sous la pression des familles, les autorités indonésiennes annoncent que les recherches sont prolongées de 24 heures jusqu'à vendredi soir. (11 octobre 2018)

Sous la pression des familles, les autorités indonésiennes annoncent que les recherches sont prolongées de 24 heures jusqu'à vendredi soir. (11 octobre 2018)

AFP

Les quatre centrales de collecte de Zurich, Genève, Lugano et Coire enregistrent les promesses de dons de 07h00 à 23h00. Vers 10h00, près de 1 million de francs étaient déjà été récoltés, a indiqué la Chaîne du bonheur.

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann appelle à une aide exemplaire en Indonésie. «L'Indonésie est un pays économiquement fort, mais lors d'une catastrophe de cette ampleur, l'aide internationale est non seulement un signe de grande solidarité envers les victimes, mais représente aussi un soutien financier important», relève-t-il.

Le ministre de l'économie répondra lui-même aux promesses de dons par téléphone à midi dans la centrale téléphonique du studio de télévision de la SRF à Zurich. La Chaîne du bonheur organise cette journée de collecte en collaboration avec la SSR, les radios régionales privées et d'autres médias privés.

Aide d'urgence

Dans un premier temps, les dons collectés seront utilisés pour financer l'aide d'urgence, qui est coordonnée par les autorités indonésiennes. Les organisations partenaires collaborent avec les ONG locales de leur réseau, qui sont sur place et qui ont déjà pu commencer à distribuer de l'aide.

Indonésie: les dégâts sont impressionnants

Le bilan du séisme et du tsunami qui ont frappé vendredi soir l’île des Célèbes ne cesse d’augmenter. On estime à 66’000 le nombre de logements détruits.

Dans une deuxième phase, les dons doivent permettre d'aide les personnes touchées à se remettre de la catastrophe, par exemple par la promotion d'activités génératrices de revenus. Elles recevront également de l'aide pour réparer ou reconstruire leurs maisons.

Séisme et tsunami meurtriers en Indonésie

L’île indonésienne de Célèbes a été frappée par un tremblement de terre et un tsunami vendredi 28 septembre faisant plus de 1200 morts et de nombreux disparus.

ADRA, Caritas Suisse, CBM, EPER, Handicap International, Medair, Save the Children, Croix-Rouge suisse, Solidar Suisse et Terre des hommes - Aide à l'enfance peuvent déposer leur demande d'aide financière à la Chaîne du bonheur immédiatement après la journée de collecte.

Les Célèbes frappées par un tsunami

La ville de Palu sur l'île des Célèbes au centre de l'Indonésie a été frappée par un tsunami, déclenché après un fort séisme vendredi, a annoncé un responsable de l'agence de géophysique indonésienne.

Plus de 1500 morts

Le dernier bilan du séisme et du tsunami qui ont frappé vendredi dernier l'île des Célèbes s'établit à plus de 1500 morts, selon l'agence nationale de gestion des catastrophes.

La ville côtière de Palu ainsi que la région de Donggala, plus au nord, ont été dévastées par un séisme de magnitude 7,5 suivi d'un tsunami avec des vagues atteignant jusqu'à six mètres de hauteur. Les autorités s'attendent à ce que le bilan s'alourdisse encore, à mesure que progressent les équipes de secours.

Une semaine après la catastrophe, plusieurs zones demeurent encore inaccessibles, les routes ayant été détruites ou bloquées par des glissements de terrain. Vingt-neuf pays, dont la Suisse, ont promis leur aide, selon le gouvernement indonésien. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion