Saint-Gall – Jugé pour avoir ôté une grille d’égout où un enfant était tombé

Publié

Saint-GallJugé pour avoir ôté une grille d’égout où un enfant était tombé

Un quinquagénaire avait enlevé le couvercle d’un puits d’évacuation des eaux. Un enfant de 4 ans était tombé dans le trou et y était resté bloqué. Le fautif s’est retrouvé au tribunal après avoir contesté son ordonnance pénale.

C’est dans ce trou que le bambin avait chuté et s’était retrouvé bloqué.

C’est dans ce trou que le bambin avait chuté et s’était retrouvé bloqué.

BRK News

En raison de fortes pluies, la Weierwiese de Wil (SG) avait été inondée, un jour d’août 2020. Un homme de 57 ans avait vérifié cet après-midi-là si les bouches d’évacuation étaient obstruées. Comme la grille d’un de ces trous était recouverte de feuilles et d’herbe, il l’avait ôtée. À l’aide d’un bâton, l’homme avait sondé le puits et avait constaté que celui-ci n’avait que 80 centimètres de profondeur et que l’eau s’écoulait plus loin. De plus, un grand tourbillon d’eau se formait. L’homme avait laissé le bâton dans le puits, avait posé un indicateur blanc sur la grille et était parti. Deux heures plus tard, un enfant alors âgé de 4 ans marchait sur le trottoir avec ses parents. Le garçon avait de l’eau jusqu’aux genoux. Soudain, le bambin était tombé dans le puits de débordement et avait été aspiré par le tuyau de drainage, où il était resté coincé. L’enfant avait subi de graves lésions cérébrales et avait dû rester aux soins intensifs pendant 19 jours.

Le bambin souffre de séquelles

Le garçon souffre de lésions cérébrales causées par l’accident. Il doit être nourri artificiellement à l’aide d’une sonde gastrique et sera très probablement dépendant des soins pendant longtemps. «L’incident me mine toujours, a déclaré l’accusé au tribunal. Je n’ai jamais imaginé que les enfants pourraient jouer ici.» Son avocat a plaidé l’acquittement car cet accident n’était pas prévisible. L’avocat de la famille, quant à lui, a fait valoir que l’accident n’avait pu se produire que parce que l’accusé avait retiré le couvercle.

Peine diminuée

La justice a accusé le quinquagénaire de lésions corporelles par négligence. La blessure du garçon aurait pu être évitée si la grille n’avait pas été enlevée. Le puits de débordement aurait pu être purgé de manière différente. En outre, l’homme aurait dû se rendre compte que l’aspiration représentait un danger considérable, selon l’ordonnance pénale rendue. Le Ministère public a conclu à une peine de 180 jours-amendes à 250 francs et à une amende de 3000 francs. L’homme ayant fait opposition à cette condamnation, il s’est retrouvé mercredi devant le Tribunal de district de Wil. La Cour a diminué la peine avec sursis à 140 jours-amendes à 250 francs. En outre les frais de procédure sont mis à sa charge. Le verdict n’est pas encore définitif.

(leo/jbm)

Ton opinion