France: Jugée «effrayante», Hoshi répond à Fabien Lecoeuvre
Publié

FranceJugée «effrayante», Hoshi répond à Fabien Lecoeuvre

La chanteuse a pris la parole sur les réseaux sociaux après les propos choquants de l’attaché de presse sur son physique.

«Vous mettez un poster d’Hoshi dans votre chambre vous? Elle est effrayante»: invité de la radio Arts-Mada, Fabien Lecoeuvre a ulcéré les internautes en s’en prenant au physique de la chanteuse Hoshi. L’attaché de presse et chroniqueur, habitué des plateaux télé, a carrément ajouté que l’artiste de 24 ans, dont il loue le talent, devrait donner ses chansons à «des filles sublimes comme Vanessa Paradis ou des Sheila ou Sylvie Vartan à 20 ans», sans que l’animateur ne réagisse.

Soutenue par des milliers d’internautes, parmi lesquels des personnalités comme Hugo Clément, l’animatrice Émilie Mazoyer ou Coeur de Pirate, l’interprète de «Ta marinière» a réagi sur Twitter. «Tellement grave de tenir ce genre de propos. On lui offre un poster ou un miroir? J’hésite», a-t-elle écrit.

Lecoeuvre en rajoute une couche

Dans ses petits souliers, Fabien Lecoeuvre a alors tenté de présenter des excuses à Hoshi, dans un message qui a ensuite disparu: «Ça ne change en rien ce que je pense de toi, tu es une artiste talentueuse. Je continuerai de venir te voir en concert dès que la crise sanitaire nous le permettra.» Évidemment, ces propos n’ont pas plu à la chanteuse qui lui a rétorqué qu’elle ne voulait pas de lui dans ses concerts, que sa réponse était «patriarcale» et qu’il était «à vomir.

Plutôt que de s’arrêter là, le Français en a ajouté une couche. «Mille excuses pour ces propos maladroits sortis de leur contexte et qui ont pu te blesser. Je relatais simplement une différence d’époque où les maisons de disques et les publics faisaient beaucoup plus attention aux physiques des artistes qu’aujourd’hui», a-t-il tweeté. Un message qui a encore plus énervé Hoshi: «Mais c’est une blague en fait? Vous êtes encore en train de parler de mon physique. Hallucinant. C’est à cause de gens comme vous que des jeunes abandonnent leur rêve, pas à cause des maisons de disques.»

(jfa)

Ton opinion