Actualisé 14.05.2019 à 11:03

France

Julien Bert se dit victime de sa naïveté

Condamné dans une affaire de trafic de drogue, le candidat de téléréalité a fait appel et a donné sa version des faits dans «TPMP».

de
jfa

Après avoir poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux après qu'un journal a annoncé qu'il avait été condamné à 2 ans de prison, dont 6 mois avec sursis, et à 20'000 euros d'amende, Julien Bert s'est exprimé à la télévision, sur C8.

Dans «Touche pas à mon poste» lundi 13 mai 2019, le Stéphanois a commencé par indiquer qu'il avait fait appel de sa condamnation parce qu'il se considère innocent. Il est ensuite revenu sur ce qui avait mené à son arrestation, en 2015 pour des faits remontant à 2014.

Tout a commencé quand Julien Bert s'est vu offrir un voyage en République Dominicaine par une personne qu'il avait rencontrée à plusieurs reprises à Paris, en boîte de nuit. Si le séjour s'est bien déroulé, le départ de l'île a été nettement plus compliqué. «Le dernier jour, cette personne nous a dit: «Vous n'allez pas rentrer avec vos propres valises, vous allez rentrer avec d'autres valises», a déclaré le jeune homme de 27 ans. Surpris, il a refusé, devant en venir aux mains pour récupérer son passeport et rentrer en France.

Si le nom de l'ancien candidat des «Anges» est ensuite apparu au cours de l'enquête menée par la police sur le trafic de drogue, ce serait à la suite d'écoutes téléphoniques. «J'ai été victime de ma naïveté, de ma crédulité», a assuré Julien Bert, très touché.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!