Julien Doré: «Je ne suis pas chanteur de chansons»
Actualisé

Julien Doré: «Je ne suis pas chanteur de chansons»

La dernier vainqueur de «Nouvelle Star» sort son premier et très attendu album, intitulé «Ersatz», le 16 juin prochain. Il se confie à «20 minutes».

Lumière tamisée et le silence pour fond sonore. Ce jour, le bar d'un hôtel chic parisien se la joue «cool attitude». Avec, pour «client», Julien Doré. Un jeune homme − 26 ans le 7 juillet prochain − qui a gagné «Nouvelle Star» en juin 2007. Et un jeune homme totalement déjanté, accessoirement dégingandé et apprenti-expert dans l'art du détournement, qui sort son premier album le 16 juin. «Ersatz», c'est le titre du CD, comporte 14 chansons, dont le single déjà sur les ondes: «Les limites» (voir le clip ci-dessous).

− Quel sourire, Julien! Doit-on penser que tout va bien, en ce moment, pour vous?

− Oui, tout va bien! Je suis extrêmement heureux. Stressé, aussi. Très stressé, même, et ce serait mentir que de dire le contraire. Sincèrement, c'est formidable ce qui m'arrive. Un premier album tel que je l'ai vraiment souhaité… Je suis vraiment ravi, quoi!

− Pratiquement un an pour écrire, composer, enregistrer Ersatz…

− Oui, je sais, il y avait urgence dans l'attente mais moi, j'estime avoir vraiment pris le temps. Comment pourrait-on défendre un projet si on n'a pas pris les précautions et le temps nécessaires, si on n'a pas effectué les choix que l'on souhaitait au départ du projet?

− Cet album, il correspond à 100% de ce que vous êtes? Il ne souffre d'aucun compromis?

− A plus de 100% même! J'ai tenté la diversité. J'ai essayé d'y glisser toutes les pistes possibles sur moi, sur mon écriture… Je ne peux pas penser à la musique comme un métier. Je ne peux pas me penser comme chanteur. Je raconte des trucs, je suis là avec un univers… Je ne suis pas chanteur de chansons, je ne suis pas vraiment là-dedans, j'ai envie de me balader dans plein de choses, essayer de trouver des moyens de m'exprimer...

− Vous avez conscience que votre premier album est très attendu?

− Oui, et je vis comme une grande chance. Je pense ne pas la trahir parce que je m'impose aussi une rigueur tant dans les entretiens que dans le son que j'ai produit. Je me suis imposé certaines choses pour ne pas trahir les gens qui m'ont amené là où je suis, maintenant…

− Quel genre de choses?

− Par exemple, je n'avais aucune envie d'aller dans une grande facilité, de passer sur toutes les ondes radio… Je ne suis pas dans une démarche de séduction. Au contraire, pour ce premier album, j'ai voulu une vraie implication, une vraie tentative pour apporter un son.

− Que dites-vous à ceux qui vous voient comme un «escroc artistique»?

− Moi escroc? On me reproche aussi une certaine forme d'intellectualisme. Mais on peut toujours m'accuser de greffer du sens, parfois même des triples sens, n'empêche! Une chanson comme «Les Limites», elle plaît autant à mon filleul qui a quelques années qu'à ma grand-mère! La vie, c'est ça… Effectivement, on peut greffer un sens et un langage aux choses mais la table s'appelle table parce qu'on s'est tous mis d'accord. Mais surtout, je suis content quand je vois un gosse danser devant sa télé en regardant le clip des «Limites». Parce que tout ce qui reste, c'est simplement qu'on fait ça pour s'amuser! Oui, moi, je fais de la musique parce que c'est super de chanter et que je préfère chanter, jouer de la guitare et faire sourire les gens plutôt que de faire les petits boulots que je faisais avant… Aujourd'hui, j'ai envie de prendre du plaisir.

Serge Bressan, à Paris

«Ersatz», de Julien Doré (CD Jive-Epic / SonyBMG). Sortie le 16 juin 2008.

«Ersatz», de Julien Doré (CD Jive-Epic / SonyBMG). Sortie le 16 juin 2008.

«Ersatz», de Julien Doré (CD Jive-Epic / SonyBMG). Sortie le 16 juin 2008.

«Ersatz», de Julien Doré (CD Jive-Epic / SonyBMG). Sortie le 16 juin 2008.

Ton opinion