Actualisé 18.11.2018 à 15:01

Hockey sur glace

Julien Sprunger: «Je suis assez fier!»

Le Fribourgeois a passé la barre des 600 points samedi contre Langnau.

de
Christian Maillard, Fribourg
Julien Sprunger a été acclamé par les spectateurs de la BCF Arena pour avoir passé la barre des 600 points.

Julien Sprunger a été acclamé par les spectateurs de la BCF Arena pour avoir passé la barre des 600 points.

Keystone

Il a cette facilité, cette classe naturelle, de débloquer une partie; la faculté, surtout, de la faire tourner dans le bons sens ou de la rendre plus belle. Julien Sprunger, le capitaine de Fribourg Gottéron, a une fois encore été l'homme du match samedi soir à la BCF Arena.

C'est lui, le grand Julien, qui avait effacé la première égalisation de Langnau avant de mettre la gomme par la suite. Lui qui a permis, enfin, par son réalisme, d'appuyer sur la tête des Emmentalois juste à la fin du deuxième tiers (5-3, 40e) avant que le Dragon ne crache tout son feu dans l'ultime période pour s'offrir un récital (10-3).

«C'est un score qu'on n'a pas l'habitude de voir à notre niveau, sourit le no 86 de Saint-Léonard. C'est assez extraordinaire, mais cela ne reflète pas vraiment la physionomie du match. C'était très serré jusqu'à la mi-match (3-3) avant qu'on ne passe l'épaule juste avant la deuxième sirène et qu'on se mette à dérouler. Je me réjouis surtout de notre bonne performance d'équipe, on joue bien ces temps et on se fait plaisir.» Avec cinq victoires d'affilée, ça rigole pour Fribourg.

«J'aime marquer des goals et faire marquer»

Avec deux buts et une mention d'aide, le légendaire attaquant de la BCF Arena a aussi atteint la barre des six cents points (602). En 761 matches de National League d'une carrière démarrée en 2003, cela fait une sacrée moyenne pour le Fribourgeois de 32 ans, lequel avait inscrit son premier point en le 4 octobre 2004 contre Bâle. Ironie du sport, le score avait été identique à celui de ce samedi soir: 10-3 pour Gottéron!

«C'est une certaine récompense du travail accompli depuis certaines années, jubile Julien. J'aime marquer des goals et faire marquer les autres. Du coup je suis assez fier d'avoir pu atteindre ce chiffre assez mythique. On veut toujours voir plus haut, c'est clair, se marre Sprunger. Mais mon objectif est plus d'équipe que personnel. On fera les comptes à la fin, mais pour l'instant, je me sens bien sur la glace.»

Que ses fans se rassurent, il n'est pas prêt de s'arrêter là, il vise désormais les 700 points! Et de faire encore trembler les filets, mardi prochain aux Vernets...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!