LNA: Juraj Simek: «C'est un peu chiant»
Actualisé

LNAJuraj Simek: «C'est un peu chiant»

L'ailier ne participera pas à la Coupe Spengler avec Genève. Il a annoncé son départ lui-même sur Twitter et jouera dorénavant avec le TPS Turku (Finlande). Interview.

par
Grégory Beaud
Juraj Simek quitte Genève après 4 saisons.

Juraj Simek quitte Genève après 4 saisons.

Juraj Simek, comment vivez-vous ce départ précipité du côté de Turku?

Ce n'était vraiment pas une décision facile pour moi. Mais c'est une évidence que cela me fera du bien de changer un peu d'air. Cette saison, les choses n'ont jamais vraiment bien fonctionné pour moi (ndlr: 33 matches, 13 points). Ce nouveau challenge va me relancer. Mais je ne peux pas m'empêcher d'être triste de quitter cette ville de Genève, les supporters et cette équipe où je me sentais vraiment bien.

Avec les arrivées de Cody Almond et Matthew Lombardi, vous saviez que ce serait le moment pour vous de partir?

Pour être honnête, je m'en doutais un peu avant déjà. Mais quand les venues des deux ont été officialisées, j'ai su que ce serait le moment pour moi de partir. Surtout que ma situation ne s'était pas arrangée ces derniers temps. Avec deux hommes de plus en attaque, la place aurait forcément manqué tôt ou tard. C'est un peu chiant, mais c'est le sport.

N'aviez-vous pas d'opportunité pour rester en Suisse?

Non, c'était un peu compliqué à cette période de l'année. Je voulais trouver un club le plus vite possible et continuer de jouer à tout prix. Turku s'est manifesté et c'était une bonne occasion de repartir de l'avant.

Que connaissez-vous de Turku?

Pas grand-chose (rires). Bon... Je ne connais pas grand chose de la Finlande non plus. J'y suis allé pour la Champions Hockey League avec Genève, à Lappeenranta. Turku, par contre, c'est l'aventure. Je connais Marko Kiprusoff, l'entraîneur assistant. Il jouait à Kloten lorsque j'évoluais dans les juniors. Sinon, il y a Petteri Nummelin que l'on connaît bien en Suisse... Et je sais qu'il y a deux joueurs tchèques. Mais je suis malgré tout content de découvrir un autre environnement.

Juraj Simek quitte Genève pour la Finlande

L'ailier ne participera pas à la Coupe Spengler avec les Aigles. Il a annoncé son départ lui-même, sur son compte twitter. Il rebondira au TPS Turku.

«Merci à tous les fans pour le soutien ainsi que pour l'expérience vécue ces 4 dernières années! Et merci également à mes coéquipiers qui vont me manquer. »

Par ce tweet, Juraj Simek a annoncé qu'il avait disputé son dernier match avec Genève-Servette mardi soir, à domicile face à Bienne (défaite 5-6). Si le club des Vernets n'a pas confirmé ce départ, la destination du joueur à vocation offensive est Turku. Selon le média alémanique, il serait même à disposition du TPS dès ce week-end.

Le joueur aux origines slovaques était revenu en Suisse en 2011, après une expérience avortée en Amérique du Nord. L'ancien junior de Berne et Kloten, qui n'a jamais eu sa chance en NHL, a toujours porté le maillot servettien depuis son retour en Suisse. En LNA, il a disputé 209 rencontres et totalisé 94 points (46 buts).

Chris McSorley, entraîneur de Genève: «Juraj Simek est un joueur fier qui ne voulait pas voir son rôle réduit par les arrivées de Lombardi et Almond. J'ai apprécié sa présence à Genève et j'apprécie le joueur. Je ne voulais pas m'opposer à son départ. Pour lui, c'est bien de vivre cette aventure en Finlande.»

Ton opinion