Actualisé 18.10.2020 à 17:27

Élections cantonales jurassiennes Ballottage général dans l’élection au Gouvernement

Le Jura a été le premier canton de Suisse romande dimanche à renouveler ses dirigeants depuis les élections fédérales et le début de la crise sanitaire.

Le ministre PDC Martial Courtet est toujours en tête dans la course au Gouvernement jurassien après dépouillement de 29 communes sur 53 (archives).

Le ministre PDC Martial Courtet est toujours en tête dans la course au Gouvernement jurassien après dépouillement de 29 communes sur 53 (archives).

KEYSTONE

Le 1er tour de l’élection au Gouvernement jurassien a débouché dimanche sur un ballottage général. Le ministre PDC Martial Courtet termine en tête. Des cinq ministres sortants en course, c’est le PCSI David Eray qui réalise le plus mauvais score avec sa 6e place.

Les quatre premiers terminent dans un mouchoir de poche. Le PDC Martial Courtet arrive en tête avec 11’516 voix (43,6%). Il devance dans l'ordre la socialiste Nathalie Barthoulot avec 11'401 voix (43,2%), la seconde socialiste Rosalie Beuret Siess avec 11'135 voix (42,2%) et le PLR Jacques Gerber avec 11'008 voix (41,7%).

Les cinq ministres jurassiens briguaient un nouveau mandat pour les cinq prochaines années.  De gauche à droite, la chancelière Gladys Winkler puis les candidats, David Eray (PCSI), Nathalie Barthoulot (PS), Martial Courtet (PDC), Jacques Gerber (PLR) et Rosalie Beuret-Siess (PS).

Les cinq ministres jurassiens briguaient un nouveau mandat pour les cinq prochaines années. De gauche à droite, la chancelière Gladys Winkler puis les candidats, David Eray (PCSI), Nathalie Barthoulot (PS), Martial Courtet (PDC), Jacques Gerber (PLR) et Rosalie Beuret-Siess (PS).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Le second candidat du PDC Stéphane Babey arrive à la 5e place avec 7721 voix (29,2%). Le ministre PCSI David Eray occupe la 6e place avec 6987 voix (26,5%). Les six premiers candidats ont creusé un écart important avec les sept autres candidats.

Le PDC reste donc toujours en course pour regagner son 2e siège à l’exécutif perdu en mars lors de l’élection complémentaire. Lors du second tour le 8 novembre, l’attention se portera sur la lutte entre le ministre chrétien-social indépendant (PCSI) David Eray et le second candidat du PDC Stéphane Babey.

La participation a atteint 47,5%.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!