Vancouver 2010 - Ski de fond: Justyna Kowalczyk en or, Laurence Rochat abandonne
Actualisé

Vancouver 2010 - Ski de fondJustyna Kowalczyk en or, Laurence Rochat abandonne

Justyna Kowalczyk s'est offert un premier titre olympique en triomphant dans le 30km classique des JO de Vancouver. La Polonaise a devancé d'un souffle (0''3) la Norvégienne Marit Björgen, la médaille de bronze revenant à Aino-Kaisa Saarinen (Fin). Seule Suissesse en lice, Laurence Rochat a abandonné.

Justyna Kowalczyk, qui a glané une médaille de chacun des métaux au Canada, prive ainsi Marit Björgen d'une quatrième médaille d'or dans ces joutes. La Norvégienne quittera tout de même Vancouver avec une belle collection: trois breloques en or, une en bronze et une en argent. Pas mal pour une fille qui était encore à la recherche d'un premier sacre olympique il y a deux semaines.

Justyna Kowalczyk est donc passée à l'attaque sur la piste après avoir attaqué Marit Björgen par le biais des médias, affirmant que la Norvégienne n'aurait pas connu une telle réussite sans l'apport d'un médicament pour l'asthme. La leader de la Coupe du monde est revenue de très loin, puisque Marit Björgen plaçait une attaque qui semblait décisive après 22km. Justyna Kowalczyk revenait sans forcer, avant de placer son accélération dans l'ultime montée du parcours. Marit Björgen revenait à la glisse dans la descente, mais ne pouvait rien faire face au «finish» rageur de sa grande rivale.

Moins de 10km et puis s'en va...

Invitée de dernière minute de ces JO, Laurence Rochat n'a pas vraiment fait honneur à sa sélection. La Vaudoise de 30 ans, qui avait validé son ticket en terminant 16e d'une double-poursuite disputée par seulement 24 fondeuses à Rybinsk, a jeté l'éponge avant même la fin de la première boucle de 10km. Elle a connu de gros problèmes respiratoires en raison de l'humidité.

Huit ans après la sensationnelle médaille de bronze glanée aux JO de Salt Lake City avec le relais, Laurence Rochat quitte donc le monde de l'olympisme par la petite porte. «C'est dur d'échouer si brutalement», lâchait la fondeuse de la Vallée de Joux, qui avait affiché de grandes ambitions pour cette course où elle visait une place dans le top 15. Elle a rapidement déchanté, elle qui pointait déjà à 32'' du peloton de tête après 5 km... (ats)

Ton opinion