Afghanistan: Kaboul confirme que le mollah Omar est décédé
Actualisé

AfghanistanKaboul confirme que le mollah Omar est décédé

Le chef suprême des talibans est mort il y a plus de deux ans. Les services de renseignements afghans ont attesté l'information, sortie officieusement mercredi.

La mort du chef des talibans a déjà été annoncée plusieurs fois dans le passé.

La mort du chef des talibans a déjà été annoncée plusieurs fois dans le passé.

Le leader suprême des talibans, le mollah Omar, n'est plus de ce monde. C'est ce qu'a communiqué mercredi un fonctionnaire afghan à 1TvNews. La chaîne a affirmé que la mort du mollah Omar avait été attestée pendant une réunion des membres hauts gradés de la sécurité afghane.

Dans un premier temps, le gouvernement a indiqué qu'il menait l'enquête, a confirmé à l'AFP le porte-parole de la présidence afghane, Sayed Zafar Hashemi. «Nous enquêtons sur ces informations... et nous prononcerons dessus une fois que leur exactitude sera attestée», a déclaré M. Hashemi lors d'une conférence de presse à Kaboul.

Quelques heures plus tard, les services de renseignements afghans ont confirmé: «Le mollah Omar est mort. Il est mort dans un hôpital de Karachi (ndlr: sud du Pakistan) en avril 2013 (...) dans des circonstances mystérieuses», a dit à l'AFP un porte-parole.

Cherchant à tirer le vrai du faux au milieu des rumeurs persistantes, l'AFP avait contacté un responsable taliban. «Selon mes informations, il est mort», a-t-il déclaré sous couvert d'anonymat, ajoutant ne pas avoir de détails sur les causes et la date exactes.

Plus apparu en public depuis 2001

La mort du mollah Omar avait déjà été annoncée plusieurs fois dans le passé. Il faut dire que le chef suprême des talibans n'avait pas été vu en public depuis 2001.

Le mollah Omar avait conduit ses troupes à la victoire sur les milices afghanes rivales, durant la guerre civile qui a suivi le retrait soviétique du pays en 1989. Par la suite, son alliance avec Oussama ben Laden avait été un élément déclencheur de l'invasion américaine de l'Afghanistan, après les attentats du 11 septembre 2001. Le mollah Omar était, depuis, condamné à vivre dans la clandestinité. Sa tête était mise à prix par Washington pour 10 millions de dollars.

(20 minutes)

Ton opinion