Actualisé 08.03.2011 à 15:15

Tensions en LibyeKadhafi a 72 heures pour démissionner

Si le président libyen veut éviter d'être poursuivi pour ses crimes, il devra se décider rapidement à quitter le pays, selon les insurgés.

Les insurgés libyens ne poursuivront pas Mouammar Kadhafi pour les crimes qu'il a commis à condition de quitter le pouvoir dans les prochaines 72 heures, a annoncé mardi le président du Conseil national libyen (CNL, rebelle).

«S'il quitte (...) la Libye dans les 72 heures et met un terme aux bombardements, nous nous abstiendrons de le poursuivre pour crimes», a déclaré à la télévision qatarie Al Djazira Moustafa Abdeljalil, ancien ministre de la Justice passé dans le camp des insurgés.

L'ancien ministre, qui s'exprimait à la mi-journée, a souligné que cet ultimatum ne serait pas prolongé au-delà des 72 heures. Le CNL a vu le jour à Benghazi, deuxième ville du pays et capitale d'une Cyrénaïque traditionnellement rétive au pouvoir central.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!