Actualisé 12.06.2009 à 19:55

Rencontre annulée à Rome

Kadhafi en retard à la chambre des députés

La visite de Mouammar Kadhafi à la Chambre des députés italiens vendredi soir a été annulée par le président de la Chambre, Gianfranco Fini, en raison du retard du leader libyen, a-t-on appris auprès du service de presse de la chambre.

Pour tenter d'apaiser cet incident diplomatique, l'ambassade libyenne en Italie a expliqué, dans un communiqué publié dans la soirée, que ce retard était du à la traditionnelle prière du vendredi, a rapporté l'agence de presse italienne Ansa.

Le leader libyen s'est lui-même excusé de cet incident auprès d'un des organisateurs de la rencontre prévue, qui devait avoir pour thème les relations entre la Libye et l'Italie. Il a exprimé son regret pour le rendez-vous manqué, a indiqué l'ancien Premier ministre (PD) Massimo D'Alema, qui était venu retrouver Mouammar Kadhafi dans sa résidence romaine et s'est entretenu avec lui durant environ une heure.

En annonçant l'annulation de la rencontre aux invités qui attendaient depuis plus de deux heures, M. Fini avait affirmé: «C'est un retard qui n'est pas justifié». «Dans le plein respect des institutions, je considère que la manifestation est annulée et j'en assume la responsabilité», avait-il ajouté, sous les applaudissements.

Selon Ansa, M. Fini avait pris sa décision à 17h30, après une heure de retard du leader libyen. Il a toutefois attendu une heure de plus avant de l'annoncer, après une concertation avec l'ex-Premier ministre (PD) Massimo D'Alema.

M. Fini a parlé avec le chef du gouvernement Silvio Berlusconi, qui a parfaitement compris les raisons de sa décision, a-t-on indiqué dans son entourage. Celle-ci avait aussi été jugée «juste» par le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini, selon ces sources.

Le dirigeant libyen est connu pour accumuler les retards.

Mouammar Kadhafi avait regagné en milieu d'après-midi la résidence romaine réservée aux hôtes de marque, après une rencontre avec un millier de femmes italiennes du monde de la culture, de la politique et de l'économie.

La partie officielle de la visite du leader libyen devait s'achever vendredi soir avec cette conférence à la Chambre des députés sur le thème des rapports entre l'Italie et la Libye.

La visite «historique» de Mouammar Kadhafi a été l'objet de polémiques jusqu'au sein de la classe politique italienne et une partie de la gauche italienne a estimé que l'Italie en faisait trop en déroulant le tapis rouge au «dictateur» libyen.

Jeudi, le chef de l'Etat libyen avait dû s'exprimer dans une salle annexe du palais du Sénat et non dans le cadre solennel de l'hémicycle après que l'opposition eut menacé de boycotter son discours.

Des manifestations et quelques échauffourées sans gravité ont également opposé jeudi des défenseurs des droits de l'Homme et des étudiants aux forces de l'ordre.

Le colonel Kadhafi a prévu de rester samedi à Rome pour des entretiens privés à la Villa Pamphili où il a fait dresser sa tente dans les jardins. (afp)

Le retard dû à la prière du vendredi

Le retard du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à la Chambre des députés italiens est dû à la prière du vendredi, a déclaré l'ambassade libyenne en Italie dans un communiqué, selon l'agence de presse italienne Ansa.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!