Libye: Kadhafi parade dans les rues de Tripoli
Actualisé

LibyeKadhafi parade dans les rues de Tripoli

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a effectué jeudi une sortie dans les rues de Tripoli, qui a coïncidé avec les derniers raids de la coalition dans la ville, a annoncé la télévision libyenne.

Lunettes noires et chapeau, le buste projeté par le toit ouvrant d'une voiture tout-terrain roulant lentement, le colonel Kadhafi a salué les passants en levant les poings, selon les images diffusées par la télévision.

Plusieurs véhicules transportant des gardes du corps escortaient la voiture conduisant le colonel Kadhafi.

A un moment, sa voiture a ralenti et des dizaines de personnes s'en sont approchées pour acclamer le chef de la révolution libyenne. Un homme assis sur le siège avant a sorti sa tête de la fenêtre en scandant «Dieu, Libye, Mouammar et rien d'autre».

(Source: TSR)

La télévision libyenne a affirmé que cette sortie de Kadhafi avait été effectuée «sous les raids des agresseurs colonialistes croisés».

Selon des journalistes de l'AFP, des avions ont survolé jeudi Tripoli, où de fortes explosions ont été entendues, suivies de tirs de défense anti-aérienne.

Explosions à Tripoli

Des avions survolaient la capitale depuis jeudi matin. Vers 13H00 GMT, des journalistes de l'AFP ont entendu au moins un avion de chasse volant à basse altitude, avant d'entendre une forte explosion depuis l'hôtel hébergeant les journalistes à Tripoli, non loin de la résidence du colonel Mouammar Kadhafi.

Des tirs de l'artillerie anti-aérienne ont suivi la détonation.

Moins d'une heure plus tard, au moins deux explosions lointaines ont été entendues et la DCA est entrée à nouveau en action, tandis que des avions de chasse continuaient à survoler Tripoli.

Une colonne de fumée a été aperçue par des journalistes dans le quartier de Ain Zara, dans le sud-est de la capitale.

La télévision libyenne, citant une source militaire, a affirmé que «des sites militaires et civils à Tripoli, Aziziyeh et Kikla (avaient) été visés il y a peu par des raids des agresseurs colonialistes croisés».

Interrogée par l'AFP, l'Otan a affirmé qu'à 13H00 GMT il n'y avait aucun appareil envoyé par l'Alliance au-dessus de la ville.

(afp)

Ton opinion