Actualisé

Sommet Amsud-AfriqueKadhafi sonne encore la charge contre les pays du Nord

«Les pays du Nord vivent dans un état de terreur provoqué par la haine qu'ils ont engendrée», a déclaré dimanche le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, dans une nouvelle charge contre les grandes puissances quatre jours après son discours polémique à l'ONU.

«Ils n'ont pas d'avenir, ils sont condamnés par l'histoire», a-t-il ajouté, en faisant référence aux Etats-Unis et à l'Europe, dans son discours de clôture du deuxième sommet Amérique du Sud-Afrique (ASA), organisé dans l'île de Margarita (nord du Venezuela).

Lors de l'assemblée générale annuelle des Nations unies, le dirigeant libyen avait déjà stigmatisé les grandes puissances, les accusant d'avoir déclenché de nombreux conflits depuis 1945 pour poursuivre leurs propres intérêts.

«Le fait que les grandes puissances ne soutiennent pas notre candidature pour siéger au Conseil de sécurité ne joue pas en leur faveur. Tout cela conduit à un déséquilibre», a-t-il ajouté.

«Nous ne voulons pas d'un monde multipolaire. Nous voulons un monde dans lequel toutes les nations seraient sur un pied d'égalité, un monde fondé sur l'équilibre et la coopération internationale, sans armes atomiques et sans guerre», a-t-il encore affirmé.

La veille, M. Kadhafi avait proposé de former une alliance militaire du Sud calqué sur le modèle de l'Otan et sans objectifs «bellicistes».

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!