Actualisé

Heurts en LibyeKadhafi tente de reprendre deux villes

Des attaques du gouvernement Kadhafi ont été repoussées dans deux villes de la Libye.

Des unités du gouvernement libyen ont tenté lundi de reprendre deux villes aux mains des opposants au régime de Kadhafi. Leurs attaques ont été repoussées, ont indiqué des témoins oculaires. Un dépôt de munition à l'est du pays a en outre été bombardé.

Une dizaine de blindés et des camions remplis de canons de défense anti-aérienne ont été vus dans la région. Les soldats appartenaient à l'unité d'élite des brigades de Chamis, ainsi nommée d'après un fils de Kadhafi qui les commande.

Attaques repoussées

Un habitant de Sawija a indiqué par téléphone que les combats avaient commencé dans la soirée et qu'ils sont devenus plus importants dans la nuit. Les troupes de Kadhafi ont pris la ville en tenaille, l'attaquant simultanément depuis l'est et l'ouest. «Nous avons pu repousser l'attaque», a déclaré l'habitant.

«Nous nous attendons à de durs combats», a-t-il poursuivi. Selon lui, le colonel Kadhafi a appelé le chef de tribu Mohammed al Maktouf et lui a lancé un ultimatum. Si les rebelles ne quittent pas Sawija d'ici mardi matin, ils seront bombardés.

La ville de Misrata, à 200 kilomètres à l'est de Tripoli, a également subi les assauts des militaires restés fidèles à Kadhafi. Ces derniers ont repris en partie le contrôle des bases militaires aériennes aux abords de la ville.

Leur offensive a été repoussée jusqu'ici par des habitants armés, soutenus par des unités militaires ayant fait défection. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!