Actualisé 06.07.2020 à 19:03

Foot US

Kaepernick et Disney s’unissent contre le racisme

Colin Kaepernick, à l'origine du genou posé à terre pendant l'hymne américain pour protester contre les violences policières faites aux Noirs, va s'associer à Disney pour un programme sur les discriminations raciales,

Colin Kaepernik est un porte-drapeau de la lutte contre le racisme

Colin Kaepernik est un porte-drapeau de la lutte contre le racisme

KEYSTONE

L'accord conclu avec l'ancien quarterback porte sur des fictions et documentaires «du point de vue des personnes noires et de couleur», parmi lesquels «une docu-série exclusive retraçant le parcours de Kaepernick» au cours des cinq dernières années, indique Disney dans un communiqué.

Kaepernick n'a plus joué dans la ligue NFL depuis plus de trois ans et la fin de son contrat avec les San Francisco 49ers qu'il avait conduits à la finale du Super Bowl en 2013. Aucun club ne l'a engagé après le mouvement de contestation qu'il a lancé à l'automne 2016, mouvement relayé par d'autres sportifs américains tout au long de l'année suivante. Cette vague de révolte avait provoqué l'ire de Donald Trump qui a traité de «fils de pute» ceux qui offensaient selon lui le drapeau américain, la nation et ses militaires.

Le meurtre de George Floyd fin mai à Minneapolis, asphyxié par le genou d'un policier blanc appuyé sur son cou, a ravivé la colère contre l'injustice raciale dans tout le pays. Et l'agenouillement de Kaepernick a été réhabilité lors de nombreuses manifestations.

«Une perspective unique»

Dans le communiqué, l'athlète dit vouloir «mettre en avant les réalisateurs, créateurs, conteurs et producteurs noirs et de couleur, et inspirer la jeunesse». «L'expérience de Colin lui donne une perspective unique, au point de rencontre du sport, de la culture et de la race», déclare de son côté le patron de Disney, Bob Iger.

Fin juin, Netflix avait déjà annoncé une série-documentaire consacrée à la jeunesse du footballeur, «Colin in Black & White» ("Colin en Noir et Blanc"), sous la houlette de la réalisatrice Ava Duvernay.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Kennet Favre

07.07.2020 à 07:19

Plus besoin de travailler pour gagner de l’argent. Suffi de satisfaire les féministes et faire un casting multiculturel. A quand la considération pour les asiatiques?

Mais encore

07.07.2020 à 06:26

Et pendant ce temps, les violence flambent. 6 enfants noirs tués par des ... noirs le weekend passé au point où les autorités appel au calme. Ils ne vont pas régler les problèmes de leur communauté ainsi.

ric67

07.07.2020 à 05:41

C'est pathétique. Cette manipulation des masses est consternante et va en arriver à encourager le racisme anti-blanc... après "l'affirmative action" et la "discrimination positive" , les USA inventent le révisionnisme positif.... la vraie question serait de savoir pourquoi certains restent incultes et se vautrent dans la drogue après plus de cinquante ans de programmes qui vise à les favoriser