Affaire Valbuena: «Karim Benzema clame son innocence»
Actualisé

Affaire Valbuena«Karim Benzema clame son innocence»

Le Français a passé 24 heures en garde à vue dans l'enquête sur une extorsion présumée à la sextape. Il est placé sous contrôle judiciaire, mais il dément toute implication à travers son avocat.

1 / 25
Karim Benzema a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation (Mardi 11 juillet 2017).

Karim Benzema a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation (Mardi 11 juillet 2017).

AFP
L'affaire du chantage à la sex-tape contre le footballeur français Mathieu Valbuena va continuer. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Versailles a rejeté vendredi l'annulation de l'enquête demandée par les suspects, dont Karim Benzema, et mis en examen l'ex-joueur Djibril Cissé. (Vendredi 16 décembre 2016)

L'affaire du chantage à la sex-tape contre le footballeur français Mathieu Valbuena va continuer. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Versailles a rejeté vendredi l'annulation de l'enquête demandée par les suspects, dont Karim Benzema, et mis en examen l'ex-joueur Djibril Cissé. (Vendredi 16 décembre 2016)

AFP
Karim Benzema, à sa sortie du Palais de Justice de Versailles (France) le 5 novembre 2015. La justice se prononce sur la validité de l'enquête du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, dont les principaux suspects, Karim Benzema en tête, demandent l'annulation. (Vendredi 16 décembre 2016)

Karim Benzema, à sa sortie du Palais de Justice de Versailles (France) le 5 novembre 2015. La justice se prononce sur la validité de l'enquête du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, dont les principaux suspects, Karim Benzema en tête, demandent l'annulation. (Vendredi 16 décembre 2016)

AFP

Karim Benzema, déféré jeudi matin devant la justice, a a été mis en examen jeudi à la mi-journée dans l'affaire de chantage à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena.

Cette mise en examen interdit à l'attaquant de rencontrer la victime, son coéquipier en équipe de France, a-t-on appris du parquet de Versailles.

L'international du Real Madrid a été notamment été inculpé pour «complicité de tentative de chantage», a indiqué le parquet dans un communiqué. Cette inculpation, qui intervient quelques heures avant l'annonce de la composition de l'équipe de France pour les prochains matches, est assortie d'une interdiction de rencontrer les autres mis en examen et Mathieu Valbuena.

«Il n'a rien reconnu du tout»

Selon une source proche du dossier, Benzema a reconnu durant sa garde à vue être intervenu dans ce chantage à la sextape. Ce que conteste Me Sylvain Cormier, l'avocat du joueur. A sa sortie du tribunal de grande instance de Versailles, ce dernier a dénoncé des «mensonges» sur la teneur de l'audition de Karim Benzema. «Karim Benzema n'a rien reconnu du tout, il proclame son innocence et il est de tout coeur avec son ami» Mathieu Valbuena, a dit l'avocat à la presse. «Il n'a pris aucune part à un chantage ou une tentative de chantage», a-t-il ajouté.

Une affirmation diamétralement opposée à la version donnée à l'AFP par une source proche du dossier et relayée par l'agence de presse. Selon la source, Benzema «a reconnu être intervenu auprès de Valbuena à la demande d'un ami d'enfance, approché par trois escrocs qui avaient en leur possession la sextape». Le joueur aurait alors «déclaré s'être mis d'accord avec l'ami d'enfance sur ce qu'il devait dire pour que son coéquipier négocie exclusivement avec lui».

Soupçons

L'attaquant de l'équipe de France est soupçonné d'être intervenu auprès de Mathieu Valbuena le 5 octobre, lors d'un d'entraînement des Bleus, au sujet d'une vidéo intime, subtilisée par trois escrocs qui ont ensuite tenté de le faire chanter.

Les trois maîtres chanteurs présumés, aujourd'hui écroués, avaient à l'époque contacté un proche du frère de Benzema afin d'utiliser l'attaquant du Real Madrid dans leur entreprise d'extorsion. Ce proche de l'international madrilène arrêté lundi devait lui aussi être présenté à un juge.

Karim Benzema a été déféré jeudi matin au palais de justice de Versailles, en vue de sa présentation devant un juge d'instruction. Le parquet a requis son inculpation et son placement sous contrôle judiciaire, sans plus de précision.

Cette annonce tombe à quelques heures de l'annonce de la composition de la liste des joueurs retenus pour affronter en amical l'Allemagne et l'Angleterre les 13 et 17 novembre et risque bien de parasiter le rassemblement des Bleus dans leur centre d'entraînement de Clairefontaine, à quelques mois de l'Euro 2016. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion