Kavanagh uni à Roumanoff pour le meilleur et le rire
Actualisé

Kavanagh uni à Roumanoff pour le meilleur et le rire

Les deux humoristes sont de retour chez nous, pour Morges-sous-Rire (VD). L'occasion de savoir s'ils ont de la Suisse dans les idées…

Hier, dans «Les patriotes» sur Rouge FM, deux grands humoristes étaient interviewés par «20 minutes».

D'un côté, le Québécois Anthony Kavanagh − qu'on verra à Morges lundi prochain (complet), puis les 4 et 5 juin à la Belle Usine de Fully (VS).

De l'autre, Anne Roumanoff. Elle sera deux soirs à Morges, le 4 juin avec son spectacle et le 5 juin dans «Les chéris d'Anne», où elle joue avec de jeunes humoristes.

Voici leurs interviews en solo, puis en duo pour notre questionnaire sur la Suisse…

Anthony Kavanagh, comment allez-vous?

Super bien. Je viens de passer un mois au Canada. Cela faisait cinq ans que je n'avais pas rejoué dans mon pays et ces retrouvailles ont été merveilleuses. Un carton. Un accueil au-delà de toutes mes espérances. C'était le retour à la maison.

La semaine prochaine en Suisse, c'est aussi un retour à la maison puisque votre compagne est Valaisanne…

Oui, j'ai toujours été très bien accueilli chez vous. Enfin, mis à part une fois, à la douane… Comme j'avais coupé mes cheveux, on ne me reconnaissait plus. Du coup un policier m'a lancé: «Eh gamin, viens ici, je vais te montrer pourquoi dans douane il y a doigt.» (Rires.)

On vous sent épanoui avec ce nouveau show…

C'est le cas. Je parle de tout ce qui a changé depuis cinq ans. A tous les niveaux. Par exemple, on ne drague plus de la même façon grâce à internet. Et puis il y a cinq ans Britney Spears était vierge et pure. Aujourd'hui il n'y a que sa coke qui est pure… Je parle aussi des changements dans ma vie. Cela fait cinq ans que je suis avec ma compagne suissesse. Cinq ans, c'est ma relation la plus longue. Auparavant, ma relation la plus longue c'était cinq fois. (Rires.)

Les 4 et 5 juin, quand vous jouerez à Fully (VS), Anne Roumanoff, elle, jouera à Morges-sous-Rire. Bonjour, Anne!

Anne. − Bonjour!

Tout d'abord, avez-vous un message pour Anthony Kavanagh?

Anne. − Fais-toi repousser les cheveux, Anthony. Je préférais avec tes «dreadlocks», t'étais plus sexy!

Anthony. − Pour les avoir aussi long, il me faudrait cinq ou six ans…

Anne. − Je patienterai!

Alors, Anne Roumanoff, expliquez-nous le concept de la soirée «Les chéris d'Anne», pour laquelle il reste encore des places, le 5 juin à Morges-sous-Rire.

C'est une soirée où je joue avec de jeunes humoristes formidables. C'est un peu le Jamel Comedy Club d'Anne Roumanoff! Je joue une bonne partie de mon spectacle et je présente de nouveaux grands talents du rire.

En début d'année, votre sketch dans l'émission de Drucker sur Carla Bruni et Nicolas Sarkozy a explosé les records des sites de vidéos en ligne YouTube et Dailymotion: en quinze jours, il a été visionné cinq millions de fois! Comment avez-vous réagi à ce succès?

C'est dommage que je n'aie pas un peu d'argent sur ces visionnages! J'ai fait un tube qui ne me rapporte rien, mis à part la gloire!… (Rires.) Cela dit, je suis très heureuse que ce sketch ait amusé autant de gens.

Vous n'avez pas été censurée par Michel Drucker?

Non, il me laisse très libre. Celui qui m'a fait la plus grosse dépression, c'est mon mari. Emportée par mon élan, je parlais de Sarkozy tous les quinze jours et il trouvait que c'était déséquilibré par rapport aux autres personnalités politiques.

Vous dites que l'écriture humoristique, c'est de l'horlogerie suisse. Alors, quelle est la marque de votre montre?

J'ai une Swatch, que j'avais achetée à l'aéroport de Genève.

Passons maintenant, avec vous Anthony et vous Anne, à notre questionnaire sur la Suisse. Quelle est la première chose sur laquelle vous vous ruez quand vous êtes dans notre pays?

Anthony. − En fait, ce sont les Suisses qui se ruent sur moi pour me proposer des verres de fendant. Sinon, moi je me rue volontiers sur les meringues double crème.

Anne. − Moi, j'aime aller au Bon Génie à Lausanne, et dans les Migros. Sinon je me rue sur le chocolat. Mais là il faut que je fasse gaffe. Pour l'affiche de mon spectacle, j'avais beaucoup maigri, j'étais d'une minceur absolue. J'avoue avoir repris quelques kilos.

Qui est Roger Federer?

Anthony. − Le plus grand joueur de tennis de tous les temps. Ce serait sympa si, cette année, Nadal lui laissait une chance de gagner Roland-Garros!

Anne. − J'avoue que si je n'avais pas entendu Anthony répondre, je n'aurais pas su qui c'était.

Quel conseil donneriez-vous à Evelyne Widmer-Schlumpf?

Anthony. − De changer de nom!

Anne. − Elle existe vraiment, cette femme? Elle a un nom rigolo.

Où est organisé l'Eurofoot cette année et qui va le gagner?

Anthony. − En Suisse et en Autriche. Et ce sera la Nouvelle-Zélande qui gagnera!

Anne. − Non, moi je vois plutôt la France. Non, la Suisse. Non, allez… l'Italie!

Votre souvenir le plus marquant lié à la Suisse?

Anthony. − La première fois que je suis venu au Festival du rire de Montreux, l'accueil très chaleureux que j'ai reçu du public suisse. Pour moi, c'est grâce aux Suisses, je pense, que j'ai pu faire ensuite du «stand up» en Europe.

Anne. − Une des premières fois que j'ai joué en Suisse, c'était aux Faux-Nez à Lausanne. Le spectacle était retransmis en direct sur la Radio suisse romande. Ce soir-là, le régisseur était un total débutant. Le spectacle à été un désastre au niveau des tops son et des tops lumière. Les noirs n'arrivaient pas quand ils devaient arriver… La cata. Ce qui me rendait malade, c'est qu'on était en direct à la radio. Mais il paraît que les gens ont cru que c'était fait exprès!

Enfin, terminez ce poème: «Chaque fois que je suis sur ton sol, ô belle Suisse…»

Anthony. − Je me réveille la tête dans le cul au bar de Saint-Maurice!

Anne. − Et moi, je dépense beaucoup de francs suisses…

Pascal Pellegrino

La fameuse vidéo du sketch d'Anne Roumanoff qui a explosé les records de visionnages sur Dailymotion et YouTube

Anne roumanoff alume sarkozyenvoyé par alpha_dbz

L'intervention d'Anthony Kavanagh chez Cauet pour parler de son tout nouveau one man show

Kavanagh très drôle [itv] Cauet 17 04 08envoyé par fullhdReady

Anthony Kavanagh

Lundi 2 juin à Morges (complet)

Mercredi 4 et jeudi 5 juin à l’Usine à Fully (loc.: 027 746 20 80)

Anne Roumanoff

Mercredi 4 (complet) et jeudi 5 juin à Morges

(loc.: 021 804 97 16).

Ton opinion