Actualisé 03.02.2020 à 07:48

On a testé

kDrive, l'alternative suisse à Dropbox et Google Drive

L'hébergeur web genevois Infomaniak lance un service de stockage en ligne collaboratif hébergé en Suisse pour défier les solutions des GAFAM.

de
man
Le service kDrive est aussi décliné en apps mobiles. (dr)

Le service kDrive est aussi décliné en apps mobiles. (dr)

Après avoir lancé en février 2019 sa solution de transfert de fichiers en ligne Swiss Transfer, alternative au populaire service WeTransfer, l'hébergeur de sites internet Infomaniak, basé à Genève, ouvre les vannes ce lundi d'un nouveau service concurrent aux outils technologiques américains des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). Baptisé kDrive, il se présente sous la forme d'une plateforme de stockage en ligne indépendante et collaborative entièrement développée et hébergée en Suisse.

Disponible jusqu'ici sur invitation uniquement, kDrive, qui revendique déjà plus de 10'000 utilisateurs, se veut une solide alternative aux services Google Drive, Dropbox ou encore OneDrive (Microsoft). Infomaniak insiste sur la sécurité et la confidentialité de sa plateforme censée chiffrer et sauvegarder les données en permanence sur trois supports dans deux centres de données soucieux de l'écologie localisés en Suisse. «Ici personne ne va analyser vos données», indique d'ailleurs un message de bienvenue qui tâcle la concurrence, lors de la première connexion.

Outre les traditionnels outils de partage de fichiers que l'on s'attend à retrouver sur un tel service, kDrive propose des statistiques, ainsi qu'une fonctionnalité pratique permettant d'importer automatiquement des données externes provenant de Google Drive, Dropbox ou OneDrive. Intégrant la suite bureautique open source Onlyoffice, alternative à la suite Office de Microsoft, kDrive permet par ailleurs de créer et d'éditer en ligne (seul ou à plusieurs en temps réel) des documents, des feuilles de calcul ou des présentations au format Word, Excel et PowerPoint, ainsi que LibreOffice et OpenOffice. Un système rend aussi possible la récupération d'une ancienne version d'un fichier.

Compatible avec tous les systèmes d'exploitation, kDrive est aussi décliné en apps gratuites pour iOS et Android. Ces dernières donnent notamment accès aux différents fichiers stockés, mais pour l'édition des documents, les apps renvoient pour le moment vers la version pour navigateur web de kDrive.

Quant à ses tarifs, ils sont compétitifs. Infomaniak propose trois formules payantes différentes: Solo pour les particuliers (2 To pour un utilisateur unique) à 5 fr. 95/mois (contre 10 fr./mois pour Google Drive et 12 fr. 85/mois pour Dropbox), Team (l'offre collaborative pour 6 utilisateurs, de 3 à 18 To) ou Pro (3 utilisateurs minimum, dès 6 To). Avec cette dernière formule visant les professionnels, la capacité d'hébergement peut atteindre jusqu'à 106 To pour les besoins les plus élevés, sachant que chaque palier supplémentaire de 5 To est facturé 43 fr. 10/mois. A noter que, hormis une période d'essai de trois mois, kDrive ne propose pas de formule gratuite, contrairement à la concurrence.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!