Los Angeles - Kelly Osbourne s’est droguée très jeune
Publié

Los AngelesKelly Osbourne s’est droguée très jeune

Toxicomane depuis l’adolescence, l’artiste britannique se bat pour retrouver la sobriété.

Kelly Osbourne a été dépendante à l’alcool et à la drogue dès l’âge de 13 ans.

Kelly Osbourne a été dépendante à l’alcool et à la drogue dès l’âge de 13 ans.

Getty Images via AFP

Kelly Osbourne n’a jamais caché ses problèmes d’addictions. Interviewée sur Facebook dans l’émission «Watch Red Table Talk» par Jada Pinkett Smith, Adrienne Banfield-Norris et Willow Smith, la Britannique de 36 ans a expliqué comment elle était tombée dans la drogue. À cause des conséquences d’une intervention chirurgicale qu’elle avait eue à 13 ans, elle avait dû prendre un médicament pour soulager ses douleurs. «J’ai continué à être malade et j’ai eu un très mauvais cas d’amygdalite. On m’a donné un calmant, a-t-elle raconté. Et c’était tout ce dont j’avais besoin.»

Grâce à cette substance, la fille d’Ozzy et de Sharon Osbourne avait aussi vu ses angoisses disparaître. «Je suis passée outre toutes les voix dans ma tête qui disaient: «Tu es grosse, tu es laide, tu n’es pas assez bonne, personne ne t’aime, tu ne mérites pas ça, les gens t’aiment que parce que tu as des parents connus.» Et puis tout d’un coup, chaque voix a été réduite au silence et j’ai eu l’impression que la vie m’avait fait un câlin», s’est-elle souvenue. C’est à partir de cette période que la chanteuse a commencé à devenir toxicomane. Très vite, elle a passé par plusieurs médicaments pour en arriver à l’héroïne.

L’alcoolisme a aussi été un gros problème pour la jeune femme. «J’ai été initiée à l’alcool parce que je viens d’une famille d’alcooliques. J’ai grandi avec mon père, le plus gros buveur que j’ai jamais vu de ma vie. L’alcool était là», a-t-elle dit. Là aussi, Kelly a commencé à boire à l’âge de 13 ans quand elle avait déménagé en Amérique. «J’étais tellement étrangère. Je ne pouvais pas être plus étrangère. Très anglaise. La plupart du temps, les gens ne comprenaient pas ce que je disais. Je ne m’intégrais vraiment nulle part, alors j’étais vraiment peu sûre de moi.»

Ses addictions auront duré des années avant qu’elle puisse s’en débarrasser. En avril 2021, Kelly avait avoué qu’elle avait rechuté après quatre ans de sobriété. Elle a dit à la suite de cela vouloir se reprendre en main et qu’elle était «sur la bonne voie».

(lja)

Ton opinion

10 commentaires